Mardi, 13 Novembre, 2018

Un projet d'attentat contre le président Macron déjoué

Six personnes liées à l’ultradroite arrêtées pour un projet d’action violente contre Macron Emmanuel Macron était viséLUDOVIC MARIN AFP
Manon Joubert | 07 Novembre, 2018, 00:48

La femme, âgée de 61 ans, a été arrêtée en Isère.

Les six personnes ont été interpellées dans les départements de l'Isère, de l'Ille-et-Vilaine et de la Moselle, selon france info. Quatre personnes ont été interpellées à Bouzonville en Moselle.

Treize de ses membres présumés dont son probable chef de file, un policier à la retraite qui entendait "durcir l'action" du groupe, avaient été mis en examen cet été, notamment pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Sa situation personnelle et financière était jugée très difficile, d'où la crainte, vu son profil de militant d'extrême-droite radicale, d'un passage à l'acte rapide, en geste de désespoir.

Ce sont les services antiterroristes qui ont procédé aux six interpellations, grâce à des interceptions téléphoniques.

Selon une source proche de l'enquête, "cette enquête vise un projet, imprécis et mal défini à ce stade, d'action violente contre le président de la République".

Il y a un an Christophe Castaner (devenu depuis ministre de l'Intérieur) et le député Jean-Luc Mélenchon (leader de la France Insoumise) étaient dans le collimateur d'un autre projet.

L'enquête est présentée comme une enquête préliminaire et a été ouverte par le parquet de Paris pour " association de malfaiteurs terroristes criminelle ". Les investigations en cours devront établir la réalité et la nature exacte de cette menace.