Mardi, 13 Novembre, 2018

Plusieurs personnes poignardées à Melbourne — Australie

Plusieurs personnes poignardées à Melbourne, le suspect neutrailsé Australie : plusieurs personnes poignardées à Melbourne
Manon Joubert | 10 Novembre, 2018, 01:35

En fin de matinée, le groupe terroriste de l'Etat islamique a revendiqué l'attaque via son organe de propagande. Mais l'attaque se poursuit et au bout d'un moment, un policier fait usage de son arme et tire dans la poitrine du suspect.

L'incident s'est produit dans le quartier d'affaires de Melbourne, dans le centre-ville de cette localité du sud-est de l'immense île-continent, aux alentours de 16h20 alors que les gens commençaient à quitter le travail pour le weekend. Une personne est morte et deux autres sont blessées.

Armé d'un couteau, l'assaillant a tué une personne et en a blessé deux autres avant que la police ne tire sur lui et ne le capture.

La police de Melbourne a indiqué que les agents ont "initialement répondu à un signalement sur une voiture en feu", avant de découvrir qu'une attaque au couteau avait lieu.

Selon les derniers éléments de la police, des bouteilles de gaz ont été trouvées dans le véhicule du suspect. La police s'est contentée d'indiquer qu'il s'agit d'un homme d'origine somalienne radicalisé arrivé en Australie dans les années 90. Mais une fois sur place, les policiers ont découvert que des gens avaient été poignardés. Le suspect était connu des autorités en raison de relations familiales et résidait en Australie depuis des décennies.

Des médias australiens ont diffusé des images d'un homme de grande taille en train d'essayer de porter des coups de couteau à des policiers avant d'être neutralisé.

"Un homme a été arrêté sur les lieux et a été transporté sous escorte policière à l'hôpital dans un état critique", a déclaré le commissaire David Clayton.

Les enquêteurs ont également dépêché sur les lieux une équipe de démineurs pour sécuriser le quartier et examiner le véhicule en feu.

Les forces de l'ordre ont demandé à la population d'éviter de se rendre dans le secteur, soulignant cependant qu'elle ne recherchait pas d'autres suspects. "Nous ne cherchons personne d'autre pour le moment ".

Les circonstances exactes de l'incident restent à déterminer. "Le quartier a été bouclé", ont ajouté les enquêteurs en lançant un appel à témoins. Au moins trois personnes auraient été blessées. L'attaque survient en plein procès d'un homme de 28 ans, James Gargasoulas, qui avait foncé dans la foule à bord de son véhicule dans le même quartier de la ville en 2017, tuant six personnes.