Mardi, 13 Novembre, 2018

Naples-PSG: les indices sur l’équipe alignée

Le coach italien a aimé son expérience en France Le coach italien a aimé son expérience en France
Max Fresnel | 07 Novembre, 2018, 02:30

Interrogé hier sur le sujet, Thomas Tuchel a maintenu le suspense.

Dans les autres rencontres, l'Atlético Madrid, écrasé en Allemagne 4-0, voudra sa revanche à domicile contre le Borussia Dortmund. "Le groupe est très équilibré, tout peut arriver". "Ce n'est pas un match normal" car le PSG doit gagner après avoir déjà grillé plusieurs jokers en Ligue des champions. "Mais le plus important encore, c'est d'abord de ne pas perdre" car il restera encore deux matches derrière, pointe "Gigi".

Présent sur le plateau du Canal Football Club, Pierre Ménès a exprimé une vive inquiétude concernant les conséquences d'une mise à l'écart d'Edinson Cavani lors du choc de mardi soir contre le SSC Naples. Une défaite ne serait pas automatiquement synonyme d'élimination, mais elle l'en rapprocherait dangereusement, trois semaines avant la réception des "Reds" au Parc des princes. Pour cette mission à haut risque, le tacticien allemand pourrait procéder à de nombreux choix pour composer une équipe compétitive et capable de battre les hommes de Carlo Ancelotti. Les Parisiens prendraient deux points d'avance sur le Napoli et seraient a minima deuxièmes de la poule, en fonction du résultat de Liverpool sur le terrain de l'Etoile Rouge Belgrade plus tôt dans la soirée (18h55).

D'autant que le club parisien, qui n'est pas allé au-delà des quarts de finale de C1 en six participations sous pavillon qatari, est pris depuis vendredi dans les révélations d'un consortium de médias européens, dont fait partie Mediapart, qui l'accuse de "dopage financier" et d'arrangements avec l'UEFA pour contourner les règles du fair-play financier.