Mardi, 13 Novembre, 2018

L'Iran déclare "ne pas être préoccupé" par les sanctions américaines

Dans les années 1980 le KGB aurait-il jeté son grappin sur Donald Trump AFP 2018 PATRIK STOLLARZ Dans les années 1980 le KGB aurait-il jeté son grappin sur Donald Trump
Max Fresnel | 05 Novembre, 2018, 00:58

Plus tôt dans la journée, les Etats-Unis avaient formellement confirmé qu'ils rétabliraient lundi toutes les sanctions levées dans le cadre de l'accord signé en 2015 entre l'Iran et les grandes puissances pour empêcher la République islamique de se doter de la bombe atomique.

Donald Trump a annoncé la date d'entrée en vigueur des sanctions contre l'Iran en détournant "Game of Thrones" sur Twitter.

Dans la journée, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait déjà prévenu que les sanctions contre l'Iran seraient rétablies, tandis que huit pays bénéficieront de dérogations et seront temporairement autorisés à importer du pétrole iranien. Il a aussi dit que les Etats-Unis souhaitaient couper plusieurs institutions financières iraniennes frappées par des sanctions du circuit bancaire international Swift, hormis pour les " transactions humanitaires ".

"C'est un voeu pieux", dit à l'AFP Ali Vaez, de l'International Crisis Group.

Le président américain a publié un tweet inspiré de la série d'Heroic Fantasy à succès, promettant des sanctions pour le 5 novembre prochain à l'encontre de l'Iran. Cette fois, il s'agit de l'administration Trump qui tente d'imposer au reste du monde une politique dont la plupart des pays ne veulent pas.

Au-delà du niveau de pression que les Américains pourront exercer, le flou demeure sur leurs intentions. "Sur ces sujets comme sur d'autres, notre travail se poursuit" et "ces efforts se sont intensifiés au cours des dernières semaines", poursuit le communiqué. "Ce projet est mort en même temps que Jamal Khashoggi", lâche Barbara Slavin. Cette nouvelle mesure fait suite à la décision par les USA de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien en mai dernier.

Les nombreux tweets de Donald Trump ont déjà fait parler d'eux, et voilà que ce vendredi, le président nord-américain nous ressert l'un de ces posts qui vont agiter le réseau social.

'La dispute entre les Etats-Unis et l'Iran dure depuis 40 ans, et les Etats-Unis ont agi beaucoup contre nous', a poursuivi le numéro un de la République islamique d'Iran en dénonçant 'une guerre militaire, économique et médiatique'.