Mardi, 13 Novembre, 2018

Les urgences de l'hôpital évacuées après une alerte à la bombe — Dunkerque

Edition numérique des abonnés Dunkerque : alerte attentat à l'hôpital de Dunkerque, le secteur bouclé
Manon Joubert | 08 Novembre, 2018, 09:40

"L'enquête judiciaire déterminera les circonstances précises de cet acte", a précisé dans un communiqué la préfecture du Nord.

La prise en charge des urgences a momentanément été transférée sur Calais et Grande-Synthe, en fonction des pathologies.

Impressionnant déploiement de policiers.

"Ce matin, une personne s'est présentée aux urgences du centre hospitalier de Dunkerque". Elle a indiqué qu'il y avait des explosifs dans l'hôpital.

L'alerte a été déclenchée pour ne prendre aucun risque. La Voix du Nord rapportait plus tôt qu'une femme s'est présentée à l'accueil de l'établissement avec des valises en affirmant que celles-ci contenaient des explosifs. Selon une source policière interrogé par France 3, il s'agirait d'une "fausse alerte" qui aurait été "dramatisée par le fait qu'elle a eu lieu dans un centre hospitalier". Les accès à l'hôpital sont bouclés.

Depuis la fin de matinée de ce mercredi matin, la situation est tendue au centre hospitalier; un important dispositif de sécurité a été déployé aux abords du centre hospitalier. Les services de déminage ainsi que le Raid se sont rendus sur place.