Mardi, 13 Novembre, 2018

L1 -PSG : Ibrahimovic avait d'autres plans que de rejoindre Paris

Ibrahimovic Manchester United Zlatan Ibrahimovic a inscrit un doublé pour offrir le titre à Manchester United
Mickael LaFromboise | 10 Novembre, 2018, 00:43

L'actuel attaquant des LA Galaxy est revenu sur l'épisode de son transfert au PSG à l'été 2012.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le buteur suédois a réussi à créer le buzz suite à la sortie de son livre: " Jag är Fotboll " (Je suis le football). Donc j'ai dit à Mino de noter tout ce que je voulais. Je réponds alors à Mino: "Ecoute, je ne répondrai pas à son appel". Et j'ai besoin d'un challenge, d'une raison de continuer de jouer: je ne veux pas arriver dans un club simplement parce que je suis Zlatan Ibrahimovic. Et oui, Zlatan se sentait vraient bien à Milan, cependant le football a évolué et les clubs sont désormais prêt à dépenser des fortunes afin de s'offrir de grandes stars. "Galliani m'a confirmé qu'il ne me vendrait pas". En commençant par expliquer sa non-envie de venir en 2012 (il a expliqué il y a peu avoir essayé de " saboter " le transfert), car cela impliquait de quitter Milan. Puis j'ai dit à Mino d'ajouter plein de choses dans le contrat, et je les ai énumérées les unes après les autres.

Désireux de rester au Milan AC, Ibrahimovic exige alors des conditions extrêmement avantageuses dans l'espoir que les dirigeants parisiens ne puissent pas s'aligner sur ses demandes: "Quand j'ai parlé à Mino cet été-là, je lui ai dit qu'on allait rendre la tâche difficile au PSG". C'était un moyen de les faire abandonner. Et le PSG est très heureux que je sois venu, parce qu'avec moi, il a vu quelque chose qu'il n'avait jamais vu avant. Un bail au cours duquel il s'est imposé comme une légende du club, avec à la clé des coups de sang mémorables, des gestes incroyables et surtout 156 buts en 180 matchs. J'ai énuméré tous mes souhaits et quand j'ai terminé, j'ai dit à Helena [sa compagne] qu'ils n'allaient jamais accepter ça, que c'était impossible. Mais au bout de vingt minutes à peine, Mino m'a rappelé et tout ce qu'il a dit était: "Tu as tout", écrit Zlatan. Après ça, il n'y avait plus de retour en arrière possible donc je lui ai dit "ok, prépare tout". "Quand je dis quelque chose, je le tiens", a conclu Zlatan.