Mardi, 13 Novembre, 2018

L'État islamique revendique l'attaque contre un bus de fidèles coptes — Égypte

Japon: Denny Tamaki le gouverneur qui veut résoudre le conflit d’Okinawa                         En savoir plus Japon: Denny Tamaki le gouverneur qui veut résoudre le conflit d’Okinawa En savoir plus
Manon Joubert | 03 Novembre, 2018, 11:34

Les fidèles coptes, qui venaient d'effectuer un pèlerinage au monastère de Saint-Samuel, dans la province de Minya (quelque 200 km au sud du Caire), ont été attaqués près de ce lieu alors qu'ils rentraient chez eux en bus.

Un premier bilan évalue le nombre de blessés à quatorze.

Dans un tweet, le président égyptien Abdel Fattah el-Sisi a déclaré qu'il était "profondément triste" de ces attaques et a affirmé sa "détermination à combattre le terrorisme". "Cet incident ne détruira pas la volonté de notre nation à continuer sa bataille pour la survie et la construction", a-t-il poursuivi. L'attentat a fait sept morts et 14 blessés, précise le média.

La dernière attaque meurtrière contre des fidèles coptes remonte à décembre 2017, lorsqu'un jihadiste de l'organisation Etat islamique avait tué neuf personnes dans une église de la banlieue du Caire.

Un autocar qui se rendait dans un monastère chrétien, en Haute-Egypte, a été la cible d'une attaque ce vendredi 2 novembre 2018. L'Égypte avait alors répondu à cette attaque par des frappes aériennes contre des camps djihadistes en Libye voisine. Une explosion avait visé l'église Mar Girgis de Tanta, au nord du Caire, et l'autre, une église copte d'Alexandrie.

Le président Sissi avait alors décrété l'Etat d'urgence.

Les djihadistes y attaquent régulièrement les forces de sécurité, notamment depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013.

Des centaines de policiers et soldats ont été tués en cinq années d'affrontements dans une région entièrement bouclée et totalement inaccessible pour la presse. En février 2018, l'armée a lancé une vaste offensive contre les djihadistes dans le Sinaï. Une attaque armée semblable avait été menée, toujours aux alentours de Minya, l'an dernier au mois de mai. En Egypte, la communauté copte compte près de 10 millions de personnes, il s'agit de la plus importante du Moyen-Orient.