Mardi, 13 Novembre, 2018

Florence Foresti interdit les téléphones portables dans ses prochains spectacles

L’humoriste va demander aux spectateurs de placer leur téléphone dans une pochette scellée une pratique inédite en France. LP  Olivier Corsan L’humoriste va demander aux spectateurs de placer leur téléphone dans une pochette scellée une pratique inédite en France. LP Olivier Corsan
Max Fresnel | 02 Novembre, 2018, 02:10

"Les spectateurs ne seront donc pas coupés du monde et pourront se servir de leur portable en cas d'urgence".

Lundi prochain, Florence Foresti présentera pour la première fois son nouveau one-woman-show intitulé Épilogue.

L'humoriste Florence Foresti a donc décidé d'employer les grands moyens. Une demande, comme une injonction, que l'on peut lire à l'entrée de plusieurs bâtiments ou salles de spectacle. Ainsi, l'humoriste américain Dave Chappelle y a déjà eu recours, tout comme le chanteur Jack White.

Comme d'autres artistes le font déjà aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, Florence Foresti utilisera le dispositif "Yondr": des housses spéciales pour téléphone seront distribuées et se verrouilleront automatiquement à l'entrée dans la salle. Afin de s'assurer qu'aucune de ses blagues ne fuite sur les réseaux sociaux, la quadragénaire a formellement interdit à ses prochains spectateurs d'utiliser leur téléphone portable.

"Le mode de fonctionnement du " dispositif Yondr " est d'une simplicité redoutable: " Vous resterez en possession de votre appareil lors du spectacle et, au besoin, vous pourrez accéder aux postes de déverrouillage installés dans la salle ", explique le communiqué. "Toute personne utilisant un téléphone portable en salle sera invitée à quitter la salle", ajoute-t-elle.

Il est conseillé aux spectateurs de mettre leur smartphone en vibreur silencieux avant de le placer dans la pochette. Le propriétaire du téléphone pourra donc toujours sortir de la salle en cas de vibration suspecte pour répondre à son interlocuteur. Le public est prévenu en amont, nous n'avons jamais eu de réclamations, précise la manager avant de conclure: " il va vite se généraliser.