Mardi, 13 Novembre, 2018

Deux premières femmes musulmanes élues au Congrès américain | États-Unis

Pour la première fois deux femmes musulmanes entrent au Congrès après les BRIAN SNYDER REUTERS
Manon Joubert | 08 Novembre, 2018, 09:56

Les deux candidates démocrates deviennent ainsi les deux premières femmes de confession musulmane à être élues au Congrès américain, en remportant chacune un siège à la Chambre des représentants, respectivement au Minnesota et dans le Michigan.

" J'ai hâte de siéger avec toi, inchallah ", a tweeté Ilhan Omar à l'adresse de Rashida Tlaib.

Les élections législatives américaines qui ont eu lieu hier mardi ont apporté leur lot de nouveaux visages, comme les musulmanes Ilhan Omar et Rashida Tlaib. Elle savait qu'elle serait élue, dès la mi septembre 2018, parce que plus aucun adversaire ne lui disputait sa circonscription pour la Chambre des représentants, considérée comme parmi les plus à gauche des Etats-Unis.

La femme de 42 ans est la première musulmane de l'histoire des États-Unis à être nommée au Congrès. Ilhan Omar et Rashida Tlaib, respectivement élues dans le Minnesota et le Michigan, font ainsi souffler un vent de diversité sur l'appareil législatif américain. Lors de la campagne présidentielle de 2016, elle avait apostrophé Donald Trump en campagne à Detroit sur son traitement des femmes. En 2015, Kate Brown était devenue la première gouverneur bisexuelle élue dans l'Oregon, et un autre gouverneur, Jim McGreevey, du New Jersey, avait dévoilé son homosexualité avant de démissionner en 2004.

Les électeurs ont également élu le démocrate Jared Polis, premier congressman ouvertement homosexuel. Avocate férue d'arts martiaux, la démocrate de 38 ans, ouvertement homosexuelle, l'a emporté dans les terres conservatrices du Kansas face au républicain Kevin Yode. Par ailleurs, s'il a gagné du terrain à l'élection des gouverneurs, le parti démocrate laisse le parti présidentiel en tête de ce domaine sur ce scrutin.

Deb Haaland, 57 ans, est quant à elle une mère célibataire issue de la tribu Laguna Pueblo, qui a vaincu l'alcoolisme et subsisté grâce à des bons d'alimentation. Plus d'une dizaine d'hommes amérindiens avaient déjà été élus, mais jusque-là aucune femme issue des communautés autochtones. "C'est ce genre de personnes qu'il faut au pouvoir actuellement pour faire avancer les questions qui comptent", répétait-elle lors de ses meetings.

La jeune femme, âgée de 29 ans à peine, avait appelé, durant sa campagne électorale, à "la suppression de l'agence pour l'application des lois en matière d'immigration et des douanes", à un "contrôle des armes à feu" et à "la fin des prisons privées", rapporte CNBC. À 36 ans, cette Américano-somalienne musulmane, qui porte le voile, a été élue dans le Minnesota, où elle succède à Keith Ellison, qui avait lui même été le premier élu noir et musulman au Congrès. Il a battu, dans le Colorado, le républicain Walker Stapleton pour succéder au démocrate John Hickenlooper.