Mardi, 13 Novembre, 2018

Écrasement de Lion Air De nouveaux restes humains retrouvés

Accident d'avion en Indonésie Jakarta ordonne l'inspection des Boeing 737 MAX Fait-divers Accident d'avion en Indonésie Jakarta ordonne l'inspection des Boeing 737 MAX
Manon Joubert | 01 Novembre, 2018, 11:12

Ces dépouilles ont par la suite été envoyées dans la capitale indonésienne pour de tests ADN afin de les identifier.

Les équipes de recherches indonésiennes ont retrouvé l'une des boîtes noires de l'avion de la compagnie Lion Air qui s'est écrasé lundi avec 189 personnes à son bord au nord de l'île de Java, a annoncé jeudi le directeur général de l'aviation civile indonésienne. Une dizaines de "sacs mortuaires" et plusieurs autres, remplis d'objets, ont été sortis des fonds marins et envoyés au laboratoire pour analyse.

Selon le Comité de sécurité des transports nationaux (NTSC), l'avion transportait 178 passagers adultes, un enfant, deux bébés, deux pilotes et six personnels de cabine. Parmi eux, figuraient 20 employés du ministère indonésien des Finances et l'ancien coureur cycliste italien Andrea Manfredi.

Les recherches continuent pour retrouver l'avion Lion Air.

"Nous avons trouvé l'une des boîtes noires", a déclaré à l'AFP Soerjanto Tjahjono.

L'appareil avait pour destination Pangkal Pingang, localité de transit pour les touristes désireux de profiter des plages de l'île voisine de Belitung. L'avion avait été livré à Lion Air à la mi-août. Selon la compagnie, le pilote du vol JT-610 avait plus de 6000 heures de vol et le co-pilote plus de 5000.

Le patron du transporteur, Edward Sirait, avait reconnu lundi que la compagnie avait dû effectuer des réparations sur l'appareil à Bali avant qu'il ne reparte sur Jakarta, sans préciser leur nature.

L'avionneur américain Boeing a proposé une "assistance technique" à l'enquête. Les moteurs sont issus d'une collaboration entre l'Américain General Electrics et le Français Safran, d'après la même source.

Le ministre des Transports, Budi Karya Sumadi, a réclamé l'inspection de tous les Boeing 737 Max du pays. Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes, a démenti les deux "informations".

Le secteur aérien indonésien est en pleine croissance mais la réglementation a encore des lacunes.

Toujours est il que ce crash intervient après de nombreux incidents qui ont ces dernières années impliqué des avions de Lion Air. En 2004, un accident impliquant un de ses McDonnell-Douglas MD-82 a fait 26 morts à Solo City, lors d'une sortie de piste, dans la province de Java Central. Des compagnies indonésiennes ont été un temps interdites de ciel européen.