Lundi, 22 Octobre, 2018

Un PSG record atomise l'OL, quadruplé de Mbappé

Nasser al-Khelaïfi (président du PSG) : «Très fier» PSG - Lyon : les notes, les buts en vidéo, le résumé
Max Fresnel | 11 Octobre, 2018, 01:35

Quand on tire un bilan du match, on voit que Liverpool était beaucoup plus prêt que nous physiquement. Et depuis un été où la magie l'a guidé en Russie, il semble accélérer, foncer, se déployer encore plus haut, plus loin, plus fort. Au-delà des trois face-à-face manqués face au gardien lyonnais Anthony Lopes, avant ses quatre buts, il y a "une chose à retenir, c'est qu'il ait réussi à mettre un quadruplé dans un match aussi important", a appuyé Deschamps.

Avec 8 réalisations, il est d'ores et déjà en tête du classement des buteurs de Ligue 1. C'est rigolo: emportant avec lui le ballon du match signé par tous ses coéquipiers, l'attaquant donne l'impression depuis le début - l'automne 2016, à Monaco - de naviguer entre regards critiques sur ses temps de passage (manière aussi de dire qu'on n'a encore rien vu) et une sorte d'édification, brique (un titre de champion du monde) par brique (le ballon du match de dimanche), de sa propre légende à venir.

Dimanche, il a emmené le PSG vers le soleil d'automne, après avoir traversé une première heure de grisaille. Daniel Riolo, lui, estime que Mbappé "n'est pas encore un vrai numéro neuf", et que Cavani reste "indispensable au PSG, et qu'il aurait lui aussi marqué 4 buts s'il avait eu les mêmes ballons". "Il le sait, il a une marge de progression". Avec Mbappé, le meilleur est toujours à venir.

Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, mesure la chance qu'il a de pouvoir s'appuyer sur Kylian Mbappé.