Lundi, 15 Octobre, 2018

Mort de Charles Aznavour : hommage à un grand amoureux des chiens

L'Équipe rend hommage à Charles Aznavour en titrant les articles avec ses chansons Voici ce qui a emporté la vie de Charles Aznavour
Max Fresnel | 04 Octobre, 2018, 01:12

D'autres surprises attendent le lecteur dans les pages football: "Ils ne verront pas les comédiens pour "Les comédiens", "Déjà en haut de l'affiche" pour "Je me voyais déjà", "Fort "Mou", formidable" pour "For Me, formidable" ou encore "Des ennemis, des emmerdes" rappelant le magistral "Mes emmerdes" de 1976".

La mémoire du monument de la chanson française sera saluée en présence d'Emmanuel Macron. "Je demande à la ministre de la Culture d'en prendre la décision", avait indiqué le sénateur (Les Indépendants) de la Vienne, Alain Fouché. BFMTV et RTL ont d'abord indiqué que la famille ne souhaitait pas d'hommage national, avant d'être démentis par les deux attachés de presse de l'artiste disparu. Le consentement de la famille est pour cela nécessaire. Né Charles Varenagh Aznavourian à Paris en 1924, le chanteur était l'un des représentants les plus symboliques de la diaspora d'Arménie, pays avec lequel il a entretenu des liens étroits tout au long de sa vie, en particulier après le séisme de décembre 1988.

"Je pense que ça le mériterait grandement", a déclaré le député du Loiret Jean-Pierre Door (Les Républicains) sur RMC, saluant "un représentant de la grande chanson française" et rappelant qu'"on a eu cet hommage national pour Johnny Hallyday". Emmanuel Macron avait alors déposé un simple crayon à papier, "le crayon des enchantements", sur son cercueil orné du drapeau français.

Le parquet de Tarascon a annoncé que la mort était bien naturelle, et qu'il s'agissait d'une insuffisance respiratoire.