Lundi, 15 Octobre, 2018

L'Indonésie pleure un contrôleur aérien, héros du séisme

Manon Joubert | 02 Octobre, 2018, 02:25

"Quand la menace du tsunami s'est présentée hier, les gens vaquaient encore sur la plage, ils ne se sont pas enfuis tout de suite et sont devenus des victimes", a expliqué Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence de prévention des catastrophes (BNPB), lors d'un point de presse tenu samedi à Jakarta.

Le bilan pourrait être encore plus lourd. "Nous avons reçu des indications selon lesquelles plusieurs bâtiments ont été détruits dans le tremblement de terre", a indiqué le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes indonésienne Sutopo Purwo Nugroho.

La zone touchée "plus vaste que prévu". Par ailleurs, le bilan est amené à évoluer dans les prochaines heures, voire les prochains jours, de nombreuses personnes étant toujours coincées sous les décombres. Coupées du monde vendredi soir, l'aéroport de Palu ayant fait les frais de nombreux dégâts, tout comme le réseau de télécommunication des deux villes, de nombreux renforts et de l'aide ont été envoyés sur place par les autorités indonésiennes.

Ce séisme est d'une magnitude plus importante que la série de violents tremblements de terre qui ont fait plus de 500 morts et environ 1.500 blessés en août sur l'île de Lombok, voisine de Bali. Ce pays est frappé par de nombreux séismes, mais la plupart sont sans danger.

191.000 personnes en Indonésie ont besoin d'aide humanitaire urgente, a estimé lundi le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (UNOCHA) après le séisme suivi d'un tsunami qui a dévasté l'ouest des Célèbes.

Dans la cour à l'arrière d'un hôpital, des dizaines de corps sont étendues, recouverts d'un sac ou d'une couverture sous le soleil, alors que les blessés attendent de l'autre côté du bâtiment pour pouvoir être soignés.

L'Indonésie, un archipel de 17 000 îles et îlots formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne et eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique.

L'universitaire a récemment travaillé avec trois agences gouvernementales indonésiennes sur un nouveau système d'alerte mais le projet a pris du retard.

12h43: Le tremblement de terre d'une profondeur de 10 kilomètres a frappé le centre de l'île quelques heures après une première secousse qui a tué au moins une personne dans la même région. Ce 26 décembre, un séisme de magnitude 9,5 a provoqué un tsunami géant qui a tué 226.000 personnes le long des côtes de l'océan Indien, dont plus de 126.000 en Indonésie.

Le BNPB est sans nouvelles de Donggala, localité la plus proche de l'épicentre du séisme, situé à 27 km de Palu.