Lundi, 15 Octobre, 2018

Le fisc new-yorkais enquête sur Trump et sa famille

TRUMP A AIDÉ SES PARENTS À ÉCHAPPER AU FISC SELON LE NEW YORK TIMES Trump accusé de fraude fiscale sur l'héritage de ses parents
Manon Joubert | 04 Octobre, 2018, 01:02

Le président américain Donald Trump a répondu mercredi par l'ironie à l'enquête du New York Times selon laquelle il aurait reçu plus de 400 millions de dollars de ses parents, en partie grâce à de l'évasion fiscale.

Le New York Times dit avoir mené son enquête en interrogeant d'anciens employés et conseillers de Fred Trump, père du président, et en épluchant plus de 100.000 pages de documents provenant de son empire commercial.

Selon le New York Times, Donald Trump et son père, Fred, ont évité les impôts sur les donations et les successions en créant une fausse société et en sous-évaluant ses actifs auprès des autorités fiscales.

A lui seul, Donald Trump aurait touché l'équivalent de 413 millions de dollars de l'empire immobilier de Fred et Mary Trump, décédés en 1999 et en 2000.

Forbes a calculé que si Donald Trump avait choisi de céder ses participations et de mandater son trust pour investir dans des actions sans droit de regard de sa part pour éviter des conflits d'intérêt, sa fortune serait aujourd'hui supérieure de 500 millions de dollars.

La fortune de Donald Trump est restée quasiment inchangée entre 2017 et 2018 à 3,1 milliards de dollars environ, selon le classement publié mercredi par le magazine Forbes, qui estime que son séjour à la Maison Blanche nuit à son patrimoine. Au lieu de cela, dit le journal, les Trump ont payé juste un peu plus de 50 millions de dollars d'impôts. Pour un montant d'"au moins 140 millions de dollars actuels".

Robert Trump, le frère du président, fait également une déclaration au Times, affirmant que "toutes les déclarations de revenus et de succession appropriées ont été remplies et que les taxes requises ont été payées" après le décès de leurs parents.

Il a refusé de se défaire des participations qu'il détient dans de nombreuses sociétés, chapeautées par la holding Trump Organization, bien que beaucoup le lui aient suggéré, notamment le directeur du Bureau pour l'éthique gouvernementale, Walter Shaub.

Un avocat de Donald Trump, Charles Harder, cité par le journal, a qualifié de " 100 % fausses " les allégations de fraude et évasion fiscale. Une information qui passe mal puisque Donald Trump n'a cessé de répéter durant la campagne présidentielle qu'il s'était fait tout seul, et qu'il avait seulement bénéficié d'un "petit prêt" de la part de son père pour en arriver là.

Donald Trump, une nouvelle fois dans la tourmente. "Il y a plusieurs décennies, le Fisc a examiné et approuvé ces transactions", a-t-elle ajouté.

Une partie de cet argent aurait été perçue grâce à de l'évasion fiscale.

En effet, selon lui, ce sont d'autres membres de sa famille ainsi que des professionnels qui ont tout géré, le laissant en dehors de ces histoires. Objectif: " passer en revue les accusations dans l'article du 'New York Times' et explorer avec détermination toutes les pistes de l'enquête", a déclaré un de ses porte-parole.