Lundi, 22 Octobre, 2018

La police turque s'apprête à fouiller le consulat saoudien — Journaliste disparu

Journaliste disparu: Riyad donne le feu vert à Ankara pour perquisitionner son consulat Journaliste disparu : l'Arabie saoudite autorise une fouille de son consulat à Istanbul
Manon Joubert | 11 Octobre, 2018, 05:09

Le président des Etats-Unis a déclaré s'être entretenu "au plus haut niveau" avec les Saoudiens, et ce "plus d'une fois", au sujet de Jamal Khashoggi, qui n'a plus donné signe de vie depuis qu'il est entré dans le consulat saoudien d'Istanbul le 2 octobre. On sait que ces 15 individus sont entrés dans le consulat au moment même où Jamal Khashoggiavait rendez-vous pour récupérer ses papiers. "Les autorités saoudiennes ont fait savoir qu'elles étaient prêtes à coopérer et qu'une fouille pourrait avoir lieu au consulat", a confirmé le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué alors que le Washington Post, pour lequel travaillait notamment Kasshoggi, accroît la pression sur les autorités américaines afin qu'elles diligentent une enquête approfondie et répondent clairement à la question de savoir ce qu'il est réellement advenu au journaliste saoudien, réputé très critique envers le gouvernement de son pays.Depuis le 2 octobre, aucune trace n'a pu être établie quant à son parcours effectif, son épouse qui l'attendait devant le consulat ayant alerté les services de sécurité turcs sur le fait qu'il a "disparu". Des sources turques, citant l'enquête en cours, ont en effet affirmé durant le week-end que le journaliste saoudien avait été assassiné dans le consulat.

Reporters sans frontières appelle de son côté à une "enquête internationale indépendante", soulignant que plus de 15 journalistes et blogueurs saoudiens ont été arrêtés "dans la plus grande opacité" depuis un an.

La chaîne publique turque en langue anglaise TRT World a rapporté mardi que les autorités turques soupçonnaient un groupe de Saoudiens venus à Istanbul le jour de la disparition du journaliste d'être repartis avec les images de vidéosurveillance du consulat.

Les médias turcs ont aussi diffusé des images de l'aéroport Attaturk d'Istanbul, où quinze Saoudiens ont atterri à bord de deux avions privé, le jour de la disparition mystérieuse, d'après les autorités turques.

Donald Trump a affirmé mercredi que son gouvernement avait demandé des explications "au plus haut niveau" à l'Arabie saoudite sur le sort d'un journaliste saoudien disparu début octobre à Istanbul, après la révélation d'éléments accréditant la thèse de sa disparition forcée ou de son assassinat par des agents de son pays. Il entre à 13h14 alors qu'un van noir est visible, garé à proximité. Mais certains médias ont évoqué mardi la possibilité qu'il ait été enlevé et emmené en Arabie saoudite.

" LIRE AUSSI - Disparition de Jamal Khashoggi: la Turquie peut-elle affronter l'Arabie saoudite? ".

Les images suivantes montrent un van entrer dans le consulat puis en ressortir et se rendre à 15h08, selon 24 TV, à la résidence du consul toute proche.

Une " équipe d'assassinat " dépêchée par Ryad? Selon ces sources, ils ont quitté l'hôtel dans la matinée pour se rendre au consulat puis sont repartis dans la soirée. L'un d'eux, Salah Muhammed Al-Tubaigy, a la même identité qu'un lieutenant-colonel du département saoudien de médecine légale.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane avait déjà invité vendredi les autorités turques à fouiller le consulat où Jamal Khashoggi s'était rendu mardi, mais d'où il n'est jamais sorti selon la police turque.

La fiancée du journaliste a d'ailleurs demandé mardi l'aide du président des Etats-Unis pour "faire la lumière" sur cette affaire.

Elle a appelé les autorités saoudiennes, conduites par le roi Salman et le prince héritier, Mohammed bin Salman, à manifester leur intérêt pour l'affaire et à publier les images des caméras de surveillance au consulat.