Mercredi, 14 Novembre, 2018

Emmanuel Macron avance le conseil des ministres pour pouvoir "souffler"

Le président a selon ses proches besoin de récupérer. AFP  Pool  Michel Euler Le président a selon ses proches besoin de récupérer. AFP Pool Michel Euler
Max Fresnel | 30 Octobre, 2018, 18:04

Dimanche, Emmanuel Macron entamera un long périple à travers le pays pour préparer le centenaire de l'armistice de 1918.

"Vous savez, le président de la République a droit au repos, comme n'importe qui, surtout à la veille d'une semaine qui va être très importante, très dense, très chargée", a également estimé sur Public Sénat la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault.

Selon Franceinfo, le président français avance le conseil des ministres d'un jour pour pouvoir " souffler ".

Mais "quand Emmanuel Macron nous dit des choses, c'est qu'il veut faire passer des messages", note l'éditorialiste de BFMTV. Il y a d'abord eu l'affaire Benalla -qui n'est pas restée le simple feuilleton d'été que l'exécutif espérait- puis le départ de Gérard Collomb en forme de désaveu, entraînant un remaniement qui a tardé à venir.

Il est vrai qu'après cette semaine de repos, le chef de l'Etat retrouvera un agenda particulièrement chargé. Il va en effet en six jours arpenter pas moins de 11 départements du Nord et de l'Est de la France marqués par la Première guerre mondiale, avec en point d'orgue le 11 novembre la cérémonie parisienne qui accueillera une soixantaine de chefs d'Etat et de gouvernement étrangers parmi lesquels Donald Trump et Vladimir Poutine. Ce ne sera ni à La Lanterne à Versailles, ni au Touquet, selon l'Élysée qui espère bien garder l'information secrète. Il prendra ensuite trois jours de repos dans un lieu qui n'a pas été précisé. Mais ces derniers temps, les apparitions et allocutions verbales du Président ont quelque peu déçu et agacé ses compatriotes.