Mardi, 13 Novembre, 2018

Apple et Samsung à l'amende en Italie — Obsolescence programmée

Obsolescence programmée: Apple et Samsung sanctionnés en Italie Première amende pour obsolescence programmée contre Apple et Samsung
Charles Cochet | 28 Octobre, 2018, 01:33

De fait, Apple devra régler une amende d'un montant de 10 millions d'euros là où Samsung payera 5 millions d'euros. L'antitrust a également sanctionné Apple pour ne pas avoir informé correctement ses utilisateurs de caractéristiques "essentielles" de ses piles au lithium, en particulier leur durée de vie moyenne et les modalités d'entretien.

Pour Samsung lAutorité explique que le constructeur "a proposé avec insistance, à partir de mai 2016, aux consommateurs ayant acheté une Note 4 (mis sur le marché en septembre 2014) de procéder à linstallation du nouveau firmware Android appelé Marshmallow préparé pour le nouveau modèle de téléphone Note 7, sans informer des dysfonctionnements graves dus aux contraintes plus importantes du matériel et nécessitant un coût de réparation élevé pour les réparations hors garantie liées à de tels dysfonctionnements".

Idem pour Apple, qui a poussé les propriétaires d'iPhone 6 à installer le système opérationnel développé pour l'iPhone 7, puis une mise à jour de ce système, entraînant des problèmes similaires à ceux rencontrés par les propriétaires de téléphones Samsung.

Rappelons qu'Apple avait reconnu en décembre 2017 que les mises à jour de liPhone pouvaient ralentir les téléphones équipés dune batterie usagée afin déviter une extinction inopinée de lappareil.

"On imagine mal qu'on arrive à faire condamner Apple en Italie où aucun délit d'obsolescence programmée n'existe encore, et pas en France où il est prévu par la loi", ajoute l'avocat, pour qui la décision italienne constitue donc un "élément de confiance en plus". Lavenir nous le dira. En France, une enquête a été ouverte en novembre 2017 contre le fabricant d'imprimantes Epson et une autre, en janvier 2018, contre Apple.

Pourquoi la sanction d'Apple est-elle plus importante que celle de Samsung?

"Samsung n'a jamais diffusé de mises à jours de logiciels avec l'objectif de réduire la performance du Galaxy Note 4", affirme-t-il. Apple avait par la suite présenté des excuses et lancé un programme permettant le remplacement de la batterie de liPhone pour 29 euros au lieu de 89 euros jusquà la fin de cette même année.

Aux États-Unis, le ministère de la Justice et le gendarme de la Bourse, la SEC, ont ouvert eux aussi une enquête sur un éventuel manquement d'Apple aux règles boursières concernant le ralentissement volontaire de certains iPhone.