Mercredi, 14 Novembre, 2018

Accident d'avion en Indonésie: les secours retrouvent de nouveaux restes humains

D'après l'agence nationale indonésienne de recherche et de sauvetage un avion de la compagnie Lion Air s'est abîmé en mer peu après son décollage de Djakarta Un avion de la compagnie Lion Air au départ de Djakarta s'écrase en mer
Manon Joubert | 30 Octobre, 2018, 17:41

Des familles éplorées les y attendaient, parmi lesquelles Hari Setiyono, dont le beau-fils se trouvait dans l'avion.

"Nous sommes toujours en train de chercher les restes de l'appareil", a quant à lui annoncé Yusuf Latif, le porte-parole de l'agence nationale indonésienne chargée des recherches et des sauvetages, en précisant que le Boeing était dans une zone d'une profondeur de 30 à 40 mètres. Les boîtes noires sont également activement recherchées. Parti de Djakarta, la capitale de l'Indonésie, et censé rallier en une grosse heure la ville de Pangkal Pinang, un peu plus au nord, l'appareil s'est abîmé dans la mer de Java.

Selon Lion Air, le Boeing avait été mis en service en août. Le transporteur aérien a précisé que le pilote et le copilote avaient plus de 11.000 heures de vol à eux deux. Il avait parlé de "procédure normale".

Que s'est-il passé? Si l'enquête ne fait que commencer, le PDG de Lion Air, Edward Sirait, a tenté d'écarter la piste d'un problème technique liée à sa compagnie.

La compagnie n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes d'interview.

Un homme qui devait prendre le vol de Lion Air qui s'est écrasé avec 189 personnes à bord, lundi matin, a manqué le décollage parce qu'il était coincé dans un bouchon de circulation infernal alors qu'il se rendait à l'aéroport. Les moteurs sont issus d'une collaboration entre l'Américain General Electrics et le Français Safran, d'après la même source.

En août 2015, un vol de la compagnie indonésienne Trigana Air, transportant 44 passagers, s'est écrasé dans les montagnes Bintang, à cause du mauvais temps.

L'Indonésie, un archipel d'Asie du Sud-Est de 17.000 îles et îlots, est très dépendante des liaisons aériennes et les accidents sont fréquents.

Après l'accident, des fausses nouvelles ont commencé à circuler sur internet dont l'une proclamant qu'un bébé avait survécu ainsi qu'une vidéo prétendant montrer des passagers paniqués.

Des images de débris de l'appareil, dont un toboggan d'évacuation, et des morceaux de téléphone mobile, ont été publiées sur Twitter par le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes Sutopo Purwo Nugroho.

Le secteur aérien indonésien est en pleine croissance mais la règlementation laisse à désirer.

Lors de la mise à jour effectuée le 16 juin 2016 par la Commission, toutes les compagnies aériennes certifiées en Zambie étaient retirées de la liste ainsi qu'Air Madagascar et trois compagnies aériennes certifiées en Indonésie (Citilink, Lion Air et Batik Air).

Lion Air a été impliquée dans plusieurs incidents.

En 2004, la sortie de piste d'un appareil de Lion Air à Solo (centre de Java) avait fait 26 morts.