Mardi, 13 Novembre, 2018

[URGENT] Naomi Osaka, d'origine haïtienne, championne de l'US OPEN

Naomi Osaka bat Serena Williams et devient championne US Open : quand Serena Williams traite l'arbitre de "voleur"
Mickael LaFromboise | 11 Septembre, 2018, 00:48

La finale entre Serena Williams et Naomi Osaka a finalement été remportée par cette dernière, sur un score de 6-2, 6-4. Vous me devez des excuses. "(.) Vous êtes un voleur", lui a lancé l'Américaine de 36 ans, en larmes sur le court.

Naomi Osaka a changé de statut samedi à New York: en devenant la première Japonaise à s'imposer en Grand Chelem, la jeune femme de 20 ans est instantanément devenue une légende dans son pays, où sa bonne humeur et sa candeur font merveille. Mais elle aura fini par apporter son soutien à l'arbitre de la finale du dernier US Open, Carlos Ramos, après la polémique née des mots de Serena Williams à son encontre. L'Américaine reste bloquée à 23 sacres.

Serena Williams a écopé de 3 pénalités au cours de la finale de l'US Open 2018.

Elle qui a été nourrie, depuis son enfance à Compton, à grands coups de cuiller de confiance en soi et de lutte pour vaincre toute adversité, n'a jamais goûté la contrariété. Et Serena Williams d'expliquer que les hommes qui se lâchent contre les arbitres pour contester leur décision - cela arrive régulièrement - ne sont jamais punis d'un jeu de pénalité, comme elle l'a été. Peine perdue. Naomi Osaka sert alors pour le match et, pleine de sang froid, le remporte. Peu avant, Williams avait concédé: " Elle a bien joué. Faisons de ce moment le meilleur moment possible.

La raquette brisée de Serena
La raquette brisée de Serena

Pour Richard Ings, l'entraîneur de la championne américaine "viole clairement le règlement" car il ne doit communiquer d'aucune façon avec le joueur (ou la joueuse) pendant le match.

Le "drame" prend sa source dans l'avertissement infligé à la cadette des soeurs Williams par l'arbitre pour coaching, alors que la Japonaise mène 1-0 dans le deuxième set.

"Dans mes rêves, je me rappelle avoir gagné un match très disputé, donc je ne sais pas, j'étais remplie d'émotion et j'ai ressenti le besoin de m'excuser", a ajouté celle qui est désormais septième au classement WTA. Il ne l'a pas fait " a-t-il affirmé, dénonçant cette injustice au même titre que Serena Williams.

Ce n'est pas la première fois que Serena perd ses nerfs à l'US Open. Elle avait ainsi menacé une juge de ligne, lui promettant de lui "enfoncer (une balle) dans (son) putain de gosier". Ça lui avait valu un point de pénalité, et le match.