Mercredi, 19 Septembre, 2018

Tennis : Del Potro affiche ses ambitions avant le match contre Nadal !

US Open. Del Potro et Serena Williams au rendez-vous US Open: Del Potro se hisse dans le dernier carré
Mickael LaFromboise | 09 Septembre, 2018, 02:11

Battue au même stade du tournoi new-yorkais par Stephens il y a un an, la Lettonne a fait d'une pierre deux coups: elle a pris sa revanche, et, à 28 ans, s'est qualifiée pour sa toute première demi-finale en Grand Chelem.

Le début de parcours facile de Juan Martin Del Potro, quatre victoires en trois sets pour composter son billet pour le grand huit, incite à revenir sur sa victoire en 2009, l'unique titre en Grand Chelem de la carrière d'un joueur talentueux et tellement attachant.

Fort du meilleur classement de sa carrière et laissé en paix par ses poignets qui l'ont tant fait souffrir, Del Potro (29 ans) affrontera le N.1 mondial Rafael Nadal ou l'Autrichien Dominic Thiem, N.9 mondial, pour une place en finale.

L'Argentin est en tout cas un sérieux prétendant au titre, s'étant hissé en quart de finale de l'US Open sans perdre le moindre set. "C'est important pour le corps, les jambes, pour la condition physique".

Sous les encouragements sonores et chantés - comme deux jours plus tôt contre Verdasco - d'une dizaine de ses amis d'enfance qui ont fait spécialement le déplacement depuis Tandil, sa ville natale, le grand Argentin, bien que breaké une fois, n'a jamais été vraiment en danger.

"Ils rendent ce tournoi très spécial pour moi", sourit l'Argentin. Encore moins après que Coric s'est fait masser au niveau des adducteurs puis strapper la cuisse droite, à 5-2 dans le deuxième set.

En soirée, l'Argentin connaîtra l'identité de son adversaire au prochain tour. S'appuyant toujours sur son grand service et son puissant coup droit, Del Potro repousse une balle de break d'entrée de quatrième manche et revient à la hauteur du Suisse grâce à un coup droit monumental (vidéo à 7'23), soulevant la foule du Arthur Ashe Stadium. Juan Martin Del Potro s'impose 3-6 7-6 (5) 4-6 7-6 (4) 6-2. Jusque-là, elle avait plafonné en quarts de finale deux fois, toutes à l'US Open (2016 et 2017). D'abord en demi-finale, en battant Andy Murray chez lui en Grande-Bretagne, au terme d'une partie remportée au bout d'un ultime cinquième set et une nouvelle fois, et ensuite en finale où il avait retourné une situation pourtant desespérée, mené deux sets à rien par Marin Cilic, il offrira finalement un cinquième match décisif. Seul Roger Federer en a fait autant, mais en trois matches seulement.