Lundi, 15 Octobre, 2018

Stéphane Bern quittera sa mission s'il n'est qu'un "cache-misère" — Patrimoine

Patrimoine : Stéphane Bern quittera sa mission s'il n'est qu'un Patrimoine - Stéphane Bern ne veut pas être un « cache-misère »
Max Fresnel | 02 Septembre, 2018, 01:21

Et si Stéphane Berne arrêtait déjà la mission que lui a confiée Emmanuel Macron?

Alors "si tout cela n'est qu'un effet d'annonce, je partirai". Il fustige notamment la loi Elan et la coûteuse rénovation du Grand Palais à Paris. Nommé à la tête d'une mission sur le patrimoine par Emmanuel Macron, il a affirmé vendredi dans un entretien aux journaux du groupe Ebra qu'il quitterait sa mission s'il n'est qu'un "cache-misère".

Au total, 270 sites ont été sélectionnés, dont 18 monuments en péril "emblématiques" qui seront aidés en priorité grâce aux futures recettes de ce loto, soit un par région métropolitaine et cinq pour l'outre-mer, représentant les différentes facettes du patrimoine (religieux, industriel.).

Des millions attendus pour le patrimoine: un grand loto est lancé à partir de lundi pour restaurer des monuments historiques en péril, piloté par l'électron libre Stéphane Bern qui veut mobiliser les Français autour de cette opération inédite. "Je ne veux pas être un cache-misère", insiste-t-il, évoquant la "fin de l'année" pour faire son bilan. "Si je vois que je ne sers à rien, que je n'étais qu'un pantin et qu'on s'est servi de moi, je reviendrai à mon travail", a-t-il de nouveau prévenu. Il devrait rapporter près de 15 millions d'euros.

La FDJ attend de cette opération, soutenue par une campagne de publicité télé, radio et internet, des gains "exceptionnels", de 15 à 20 millions d'euros, qui seront affectés à un fonds spécifique. En achetant une grille de loto, 25% de la mise iront au financement du patrimoine français (0,75 euro), et 10% pour le jeu de grattage (1,52 euro), a précisé la FDJ dans un communiqué. Stéphane Bern reproche aussi au gouvernement et au personnel du ministère, de ne pas assez le soutenir. Ce que je voudrais, c'est que les Français me donnent raison.

Des propos qui n'ont pas manqué de faire réagir le journaliste qui a recueilli les propos de l'animateur, qui dément toute incompréhension. avant que Stéphane Bern ne reprenne la parole pour se lancer dans un subtil exercice. Au téléphone, elle dit: "chaque année, le ministère mène plus de 6 000 opérations de restauration et qui sont menées par des conservateurs du patrimoine, des archéologues, des architectes des bâtiments de France qui ont de véritables compétences".