Vendredi, 16 Novembre, 2018

Prélèvement à la source : comment choisir son taux ?

Trois différents types de taux peuvent être appliqués à vos revenus dans le cadre du prélèvement à la source Trois différents types de taux peuvent être appliqués à vos revenus dans le cadre du prélèvement à la source
Napoleon Lievremont | 15 Septembre, 2018, 01:53

Personnalisé, individualisé ou non-personnalisé, voici quelques clés pour bien sélectionner votre taux de prélèvement, un choix comportant certaines subtilités. Sinon, c'est le taux personnalisé qui sera appliqué par défaut. Mais elle vous propose la possibilité d'opter pour un autre taux. "Si le contribuable appelle l'administration, c'est pour trouver des réponses à un problème que cette dernière a elle-même créé", souligne le quotidien.

Ceux qui ont déclaré leurs revenus via le formulaire papier, découvriront ce taux sur leur avis d'imposition envoyé cet été. Pas moins de 94% des déclarants ont conservé ce taux à ce jour, révèle la Direction générale des Finances publiques (DGFIP).

Du coup, si vous n'avez pas modifié votre taux et que votre entreprise participe à cette phase "pédagogique", elle aura connaissance du taux d'imposition "classique" de votre ménage.

En cas d'écart de rémunération important, l'un des deux membres du foyer peut se retrouver lésé. Ce mécanisme permet à chacun de payer sa part d'impôt proportionnellement à son revenu.

Profil adapté: ce taux est intéressant pour les couples, mariés ou pacsés, présentant des différences de salaires importantes.

Sauf que ce n'est pas forcément le plus avantageux pour celui qui a le salaire le plus faible.

Et c'est aussi le moment de choisir si vous voulez appliquer un taux neutre. Mais il pourrait ne pas être pris en compte dès le mois de janvier. La situation est similaire pour les personnes ayant de fortes variations de leurs salaires en cours d'année. Vous avez encore jusqu'à ce samedi 15 septembre pour le modifier. "Le taux va être communiqué à partir du 16 septembre à l'ensemble des employeurs privés et publics".

Alerte 15 septembre! Le brouhaha médiatique autour du prélèvement à la source crée un effet panique autour de cette échéance.

A noter enfin que, si votre situation évolue, votre taux ne changera pas automatiquement.