Mercredi, 14 Novembre, 2018

Philippe annonce un geste fiscal pour désamorcer la grogne des retraités

Edouard Philippe le 19 septembre 2018 Edouard Philippe le 19 septembre 2018
Napoleon Lievremont | 23 Septembre, 2018, 05:58

La hausse de 1,7 point de CSG a été votée dans le cadre du projet de loi de finances 2018.

Elle s'applique aux retraités dont le revenu fiscal de référence se situe au-dessus de 14 404 euros pour une personne seule, et 22 051 euros pour un couple. Au micro de France Inter jeudi 20 septembre, Edouard Philippe a détaillé les ajustements destinés à une partie d'entre-eux. Cela représente par ailleurs un manque à gagner de 350 millions d'euros par an pour les caisses de l'Etat.

"Il faut écouter les personnes âgées", a mis en garde mardi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, dans un entretien accordé à L'Express. Résultat de la diminution de l'imposition du capital, celle-ci "se traduit instantanément par un accroissement des inégalités de revenus après impôts au profit des 10 % de ménages du haut de l'échelle", alors même que "l'impact de cette réforme fiscale sur l'investissement et l'emploi est très incertain", insiste encore la note.

Pour les principaux intéressés, le geste fiscal annoncé par l'exécutif ne suffit toutefois pas à mettre un terme au mécontentement.

Sur un autre thème, Edouard Philippe a également annoncé que le congé maternité des travailleuses indépendantes et des agricultrices serait prochainement allongé à 16 semaines.

"Qu'on passe de 100.000 à 300.000 retraités, c'est tant mieux pour les 200.000 personnes concernées". La perte de pouvoir d'achat pour les retraités concernés atteint plusieurs centaines d'euros. De quoi économiser, selon une source proche du dossier, près d'un milliard d'euros.

Fin août, le gouvernement avait annoncé que les pensions de retraites ne seraient plus indexées sur l'inflation, et augmenteraient de 0,3% sur les retraites en 2019 et 2020 alors que l'inflation doit atteindre plus de 2%, suscitant de vives réactions de la part de l'opposition.

A la suite de cette décision, une journée de manifestation a été annoncée pour le 3 octobre. Toutes les personnes qui perçoivent une pension de retraite autour de 1.200 ou 1.300 euros par mois si elles vivent seul, 1.800 euros si elles vivent en couple.