Mercredi, 19 Septembre, 2018

Perpignan : suspicion de choléra à bord d'un avion en provenance d'Algérie

L'avion de la compagnie ASL qui transportait 136 passagers et 5 membres d'équipage s'est posé sur le tarmac de Perpignan vers 13 h 45 Perpignan : suspicion de choléra à bord d'un avion en provenance d'Algérie
Marie-Paule Arceneaux | 06 Septembre, 2018, 09:43

"Un enfant est susceptible d'être porteur du choléra et va être évacué vers l'hôpital pour des examens", ont indiqué les pompiers.

Vers 16h, les passagers ont été libérés de leur pseudo-quarantaine et l'avion pouvait redécoller de Perpignan. L'enfant de 8 ans, qui présentait des symptômes laissant soupçonner un cas de choléra, a été hospitalisé à Perpignan après l'atterrissage de l'avion Oran-Perpignan vers 13H45.

Les 146 autres passagers ont eux aussi été évacués, ainsi que les membres de l'équipage.

147 personnes ont été prises en charge à l'aéroport de Perpignan en raison d'une suspicion de choléra sur un enfant, dans un avion en provenance d'Algérie, où une épidémie a éclaté en août. Les pompiers et les services de secours ont été prévenus par un appel téléphonique des sapeurs-pompiers de l'aéroport. "Des prélèvements vont être faits sur l'enfant pour vérifier" si ce cas est avéré, avaient ajouté les secours. L'alerte est liée à une épidémie de la maladie qui a touché plusieurs dizaines de personnes en Algérie, au début du mois d'août, une première depuis 1996. "En effet, a souligné la préfecture, bien qu'il s'agisse d'une pathologie contagieuse, sa transmission interpersonnelle est difficile car elle nécessite un contact direct ou indirect, par ingestion, avec des matières fécales et / ou des vomissures". D'après L'Indépendant, ils ont été autorisés à sortir de l'avion "après une désinfection des mains ". Cette épidémie a tué deux personnes, a entraîné 136 hospitalisations pour une cinquantaine de cas confirmés.

Depuis le début de l'épidémie en Algérie, la Direction générale de la Santé est en lien avec la Direction de l'aviation civile pour transmettre les recommandations aux compagnies aériennes. Plus de 60 cas ont été confirmés et deux décès ont été rapportés. Rappelons que si le choléra est facile à traiter, notamment par réhydratation, il peut tuer en quelques heures faute de traitement.