Mercredi, 19 Septembre, 2018

Ouragan Florence : vastes évacuations sur la côte est américaine

La tempête Florence devrait devenir un ouragan « majeur » La tempête Florence devrait devenir un ouragan «majeur» aux États-Unis
Manon Joubert | 11 Septembre, 2018, 00:45

Mais l'affaiblissement de Florence n'a été que très temporaire: le cisaillement des vents (variation des vents en vitesse comme en direction) a faibli dimanche en raison d'une dépression d'altitude située au sud de cette tempête, vers l'arc antillais, lui permettant de continuer sa route vers le nord-ouest (le continent américain) en se renforçant de nouveau.

"De 08 heures à 14h00, nous étions débordés", confie à l'AFP John Johnson, gérant de la boutique.

Ses vents atteignaient en moyenne 220 km/h à 21H00 GMT, selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans (NHC). Les autorités de Caroline du Nord ont ordonné des premières évacuations lundi matin. Le gouverneur de la Caroline du Sud, Henry McMaster, a demandé à ses concitoyens de tenir pour acquis qu'ils seront frappés de plein fouet par un ouragan puissant, et de se préparer en conséquence.

Une image satellite de l'ouragan Florence dans l'océan Atlantique, samedi 8 septembre 2018. Désormais, il s'agit d'un ouragan de catégorie 4 (sur 5), qui devrait déferler sur les côtes américaines à partir de mercredi soir, avec des vents de 195 km/h. Le vaste État de Virginie a invité sa population à se préparer pour ce qui pourrait être l'ouragan le plus important à le frapper "depuis des décennies".

Davantage que les vents violents, les autorités craignent les inondations provoquées par les précipitations -jusqu'à 50 cm par endroits- apportées par l'ouragan.

L'US Navy a ordonné lundi à trente navires de guerre de sa principale base navale de la côte est, à Norfolk (Virginie), de prendre la mer pour éviter l'ouragan.

Le président américain Donald Trump a par ailleurs annoncé lundi qu'il annulait, "par sécurité", un meeting de campagne prévu vendredi à Jackson, dans l'Etat du Mississippi. Isaac, qualifié de "petit ouragan" par le NHC, dont le dernier bulletin lui prêtait des vents maximums de 120 km/h, prend quant à lui la direction des Petites Antilles, une région qui se remet encore des dommages causés l'an dernier par le passage de Maria.