Lundi, 15 Octobre, 2018

La France va finalement accueillir 18 migrants — Aquarius

Le navire MV Aquarius le 14 septembre 2017 au large de la Libye. REUTERS  Tony Gentile  File Le navire MV Aquarius le 14 septembre 2017 au large de la Libye. REUTERS Tony Gentile File
Napoleon Lievremont | 26 Septembre, 2018, 02:07

Le navire de sauvetage Aquarius, affrété par SOS Méditerranée pour venir en aide aux migrants naufragés, va perdre son pavillon pour la deuxième fois en quelques semaines.

Aujourd'hui "l'Aquarius est le seul navire civil en Méditerranée centrale, qui est la route maritime la plus mortelle du monde", a fait valoir SOS Méditerranée, avec "plus de 1.250 noyés" depuis le début de l'année.

Les ONG sont notamment accusées de refuser de livrer aux gardes-côtes libyens les personne secourues. Le navire a, par ailleurs, appris ce matin que le Panama allait lui retirer son pavillon.

Frédéric Penard, le directeur de l'ONG, a indiqué lors d'une conférence de presse à Paris ce lundi, qu'il demandait aux autorités françaises d'autoriser "à titre exceptionnel" le débarquement des 58 migrants qui se trouvent actuellement à son bord.

L'Aquarius naviguait sous pavillon panaméen depuis que Gibraltar lui avait retiré son immatriculation en août.

Les autres navires humanitaires, qui étaient encore une dizaine il y a un peu plus d'un an au large de la Libye, ont quitté la zone pour des raisons diverses. Le Lifeline est bloqué à Malte, où les autorités ont ouvert une enquête administrative, tandis que le Iuventa, soupçonné de collusion avec des passeurs, a été saisi par les autorités italiennes en août 2017.

"Cette révocation résulte de la pression économique et politique flagrante exercée par le gouvernement italien et condamne des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants en fuite à rejoindre le cimetière marin qu'est devenu la Méditerranée", a dénoncé MSF dans un communiqué.

"Le Portugal continue de défendre une solution européenne intégrée, stable et permanente pour répondre à ce défi migratoire" mais a décidé de recevoir ces migrants "pour des raisons humanitaires", a expliqué le ministère portugais de l'Intérieur.

Les deux organisations humanitaires "insistent de nouveau sur le fait que l'Aquarius doit être autorisé à poursuivre sa mission de secours humanitaire", poursuit MSF.

Les migrants débarqueront finalement à Malte. "Pour l'instant " le bateau est toujours dans les eaux internationales au large de la Libye " même si " nous reprenons la route du nord", a indiqué Sophie Beau, la vice-présidente de l'ONG".

Divers navires humanitaires ont dû comme l'Aquarius trouver une solution de repli cet été.

C'est en tout cas ce qu'a annoncé le gouvernement maltais.à condition que les réfugiés soient "immédiatement répartis" dans d'autres pays européens.