Mercredi, 14 Novembre, 2018

" "Donald Trump à la recherche du " résistant de l'intérieur " — ETATS-UNIS

La Maison-Blanche ouvre la chasse à la taupe en son sein «Ceci n'est pas l'œuvre d'un prétendu Etat profond» : un collaborateur anonyme accable Trump
Manon Joubert | 09 Septembre, 2018, 02:18

Sur les réseaux sociaux, la frénésie s'est installée et chacun y va de ses théories et de son analyse linguistique afin de tenter de deviner quel auteur se cache derrière cette tribune explosive.

Former President Obama, referring to "people who are genuinely... fearful of change" during speech at University of Illinois: "It did not start with Donald Trump". Le Parti devra décrocher 23 sièges supplémentaires à la Chambre des représentants et deux au Sénat pour obtenir la majorité. Des soupçons lourds le ciblent et se renforcent: il est accusé d'obstruction à la justice, de collusion entre son équipe de campagne et la Russie, d'agression sexuelle.

" C'est la raison pour laquelle nous nous sommes engagés à faire ce que nous pouvons pour préserver nos institutions démocratiques tout en contrecarrant les impulsions les plus malencontreuses de M. Trump jusqu'à ce qu'il ait quitté son poste ", ajoute-t-il. C'est cet homme qui avait défendu Bill Clinton, lorsqu'il avait fait face au scandale Lewinsky en 1998.

De l'intérieur, ils ne peuvent que maintenir, "jusqu'à ce que - d'une manière ou d'une autre - cela s'achève", une "présidence à deux-voie", laissant, par exemple sur le plan international, M. Trump se rapprocher en public des "autocrates" et "dictateurs" comme Vladimir Poutine ou Kim Jong-un tout en maintenant, par ailleurs, la coopération avec les "alliés" des États-Unis. Il y a été accueilli comme une rockstar mais, très vite, c'est l'animal politique qui s'est réveillé. Seuls 36% des Américains approuvent son action à la tête de l'Etat.

La semaine actuelle aura été particulièrement brutale pour la crédibilité de Donald Trump.

Donald Trump a souvent balayé les critiques, faisant valoir qu'elles proviennent de ses adversaires. Dans son livre Fear: Trump in the White House, le journaliste Bob Woodward affirme que des employés de la Maison Blanche ont parfois caché des brouillons de décrets jugés dangereux pour empêcher Donald Trump de les signer. Le secrétaire à la Défense aurait notamment confié à un proche que "Donald Trump agit comme un élève de CM2 ou de 6e". ", s'interroge l'ex-chef d'Etat".

L' explication est des plus simples: Obama a tout fait pour lever les sanctions contre l ' Iran afin de permettre aux Ayatollahs de se fabriquer une bombe H.

A BORD D'AIR FORCE ONE, 7 septembre (Reuters) - Donald Trump a demandé vendredi à son Attorney General, Jeff Sessions, d'enquêter sur le New York Times après la publication par ce journal d'une tribune d'un responsable de l'administration américaine, qui, sous le couvert de l'anonymat, mettait en doute l'aptitude du président à remplir ses fonctions. Et d'indiquer que des volontés de lancer une procédure d'impeachment ont bien émergé dans l'esprit de ses conseillers. Il ou elle écrit aussi que plusieurs personnes dans l'entourage du président ont pensé à utiliser le 25 amendement qui permet de destituer le président pour "incapacité". Lorsqu'il a été question de procédures d'"impeachment", de destitution, ce n'était pas à l'administration d'agir, "personne ne voulait précipiter une crise constitutionnelle": "la vraie différence viendra des citoyens lambda". "Aussi ferons-nous ce que nous pourrons pour orienter l'Administration dans la bonne direction jusqu'à que - d'une façon ou d'une autre - ce soit fini".