Mardi, 14 Août, 2018

Un préavis de grève repoussé à jeudi, négociations suspendues — Tour Eiffel

Paris: réservez votre billet pour la tour Eiffel en ligne France Paris: réservez votre billet pour la tour Eiffel en ligne
Manon Joubert | 02 Août, 2018, 02:09

La tour Eiffel a accueilli 6,2 millions de visiteurs en 2017. Selon la direction, cette fermeture est intervenue après la suspension des négociations avec les syndicats en début d'après-midi.

Un préavis de grève a été déposé à la Tour Eiffel pour le 1er août 2018 par une intersyndicale CGT-FO. Une assemblée générale est prévue en fin de journée mercredi. Au-delà, les visiteurs ne pourront plus monter dans l'édifice, mais ceux qui seront déjà dedans pourront rester autant qu'ils le souhaitent.

La Société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE) n'a pas été en mesure d'indiquer quand le monument rouvrirait.

Les représentants du personnel (CGT et FO) protestent en effet contre "des files d'attente parfois monstrueuses", générées selon eux par l'accueil des visiteurs munis de billets vendus en prévente, pour accéder à la tour à des créneaux horaires spécifiques.

Car il s'agit bien d'un problème d'organisation du travail.

Si les syndicats ne contestent pas la décision de monter à 50% la proportion de tickets ouverts à la réservation par créneau horaire (contre 20% précédemment), ils déplorent que le choix de la direction de réserver l'un des deux piliers d'entrée à l'accueil de ces visiteurs engendre des files d'attente "souvent totalement déséquilibrées", - jusqu'à 3 heures pour les billets classiques, et 1 heure pour les billets horodatés à certains créneaux horaires -, selon la CGT. La SETE dit " espérer que les organisations syndicales reprendront les négociations au plus vite, afin que les visiteurs puissent accéder de nouveau à la tour Eiffel ".

"De très importantes distorsions apparaissaient dans les deux files d'attente", a dénoncé la CGT, assurant que l'ascenseur dédié aux visiteurs munis de préventes monte parfois presque à vide lors de certains créneaux horaires peu usités - soirée et début d'après-midi-, alors que des files d'attente allant jusqu'à trois heures se forment au pied de l'autre pilier.

A l'inverse, dans les créneaux horaires très demandés, l'ascenseur dédié est incapable d'absorber le flux et les clients, qui ont pourtant un billet pré-acheté, sont obligés de patienter au-delà du créneau qu'ils avaient retenu.

"La société revendique " 10 000 " billets horodatés vendus chaque jour et assure que " le temps d'attente est très faible ". "On ne parle pas d'échec (.) il y a juste un ajustement à faire", a assuré Denis Vavassori, regrettant que "la direction reste dans une position dogmatique". Elle a été à plusieurs reprises touchée par des grèves: en octobre dernier, elle avait été fermée au public en raison d'un arrêt de travail de ses salariés, et en septembre, elle avait été partiellement fermée dans le cadre d'une manifestation nationale contre la réforme du Code du travail.