Mardi, 14 Août, 2018

Près de 400 vols annulés — Grève chez Ryanair

Edition numérique des abonnés Les pilotes allemands rejoignent une grève sans précédent chez Ryanair
Napoleon Lievremont | 11 Août, 2018, 09:36

Le débrayage, en pleine période de congés estivaux, concerne l'Allemagne, la Belgique, la Suède, l'Irlande et les Pays-Bas. Les pilotes salariés en Belgique se croisent également les bras, mais la compagnie a fait appel à des pilotes belges évoluant comme "contractant" pour faire décoller des vols depuis Eindhoven. "Plus de 2 000 vols opéreront normalement, transportant près de 400 000 passagers à travers l'Europe", a indiqué la compagnie irlandaise sur Twitter. La compagnie estime en effet que " les circonstances sont exceptionnelles. En vertu de la législation, aucune indemnisation n'est payable lorsque le syndicat agit de manière déraisonnable et totalement hors du contrôle de la compagnie aérienne.

Ces derniers reprochent à Ryanair sa politique salariale agressive et l'utilisation de contrats de droit irlandais en Allemagne.

Un conflit social d'une ampleur inédite. A rappeler que la compagnie aérienne irlandaise dispose de plusieurs lignes reliant des villes marocaines et allemandes, comme Marrakech-Cologne.

La crise trouve son origine en octobre 2017.

Une grève de 24 heures aux Pays-Bas "coïncide avec les autres grèves en Europe qui auront un impact beaucoup plus important et contre lesquelles aucune action judiciaire n'a été prise", a-t-il expliqué.

Ryanair accepte de rembourser le prix des billets pour les vols annulés.

En parallèle, le personnel de la compagnie a commencé à se mobiliser.

L'un des motifs de la grogne, ce sont donc les conditions de travail et notamment les salaires.

Il y a deux semaines, les 25 et 26 juillet, une grève des hôtesses et stewards avait conduit à l'annulation de près de 600 vols en deux jours.

A l'époque, le mouvement social avait débouché sur une hausse des salaires des pilotes de 20% selon l'entreprise.

La compagnie assure qu'en Allemagne en tout cas, elle a fait des concessions, promettant qu'à Noël tous les pilotes seront intégrés et que tous ont déjà été augmentés de 20% en début d'année. Des aménagements qui ne suffissent pas aux yeux des employés.

Ce vendredi, quelque 400 vols devraient être annulés, laissant sur le carreau 400 000 passagers. Selon les syndicalistes, Ryanair impose, quand il peut, des contrats de travail irlandais plus flexibles au personnel naviguant, même s'ils vivent ailleurs qu'en Irlande. La direction se justifie en disant que la majeure partie du travail se fait à bord d'avions immatriculés en Irlande.

Les activités des autres compagnies n'étaient pas perturbées par le mouvement des pilotes Ryanair.