Lundi, 15 Octobre, 2018

L'huile de coco serait " du pur poison "

L'huile de coco est un L'huile de coco serait « du pur poison »
Marie-Paule Arceneaux | 26 Août, 2018, 03:24

Un contre-exposé, traduit par Business Insider, qui comptabilise déjà plus d'un million de vues sur Youtube, à la grande surprise de la première concernée, qui était loin de se douter d'un tel succès. A l'occasion d'une conférence intitulée "L'huile de coco et autres erreurs nutritionnelles", relayée par le journal The Independant, une professeure de l'université d'Harvard (Etats-Unis) accuse le prétendu alicament d'être "un vrai poison". Dès lors, elle serait aussi dangereuse pour la santé que le beurre, le lard, l'huile de palme ou le saindoux.

Le site du Guardian rappelle que les déclarations de la professeure confirment les conclusions de l'Association américaine de cardiologie, rendues en 2017: "Parce que l'huile de noix de coco augmente le cholestérol LDL, une cause de maladies cardiovasculaires, et n'a pas d'effets positifs compensateurs connus, nous déconseillons son utilisation".

Selon l'universitaire, l'huile de noix de coco serait un "pur poison" et "l'un des pires aliments que vous pouvez manger".

Faut-il vraiment diaboliser l'huile de coco en cuisine?

. Très riche en acides gras saturés, elle est utilisée dans de nombreux domaines comme les produits d'hygiène, l'alimentation ou encore les cosmétiques.

Nourrissante pour la peau et les cheveux, bonne pour la cuisson et intéressante pour limiter le surpoids, l'huile de coco s'est hissée depuis plusieurs années au rang de "superaliment". Les rats ont effectivement cessé de manger et ont perdu du poids, mais l'injection a également ralenti la fréquence cardiaque des animaux et abaissé leur température basale, un effet toxique, rapporte Live Science. [Des études scientifiques] ont prouvé qu'il n'y avait aucun lien entre les acides gras saturés de l'huile de coco et les maladies cardiovasculaires. Il faudrait 10 cuillères à soupe (150 millilitres) d'huile de noix de coco typique pour égaler les niveaux de triglycérides à chaîne moyenne dans la recherche de St-Onge, ce qui représenterait plus de 1 000 calories.

Tableau récapitulant la composition de l'huile de coco.

En résumé, l'huile de noix de coco est acceptable avec modération, disent les experts.