Vendredi, 19 Octobre, 2018

Les incendies en Californie font une dixième victime

L'INCENDIE DE MENDOCINO DEVIENT LE PLUS IMPORTANT DE CALIFORNIE La Californie ravagée par le pire incendie de son histoire
Manon Joubert | 10 Août, 2018, 07:16

Appelés conjointement " incendie du Mendocino Complex ", les deux brasiers ont consumé jusqu'à présent 114 850 hectares de terrain - une superficie proche de la taille de l'immense ville de Los Angeles - et ne sont maîtrisés qu'à 30 % environ, a annoncé CalFire, le service californien de lutte contre les incendies.

"La fumée et le brouillard vont continuer d'affecter le nord de la Californie", a-t-elle précisé sur Twitter. Le service californien de lutte contre les incendies, CalFire, a donc décidé de sortir l'artillerie lourde: un Boeing747.

L'incendie dit du "Mendocino Complex", constitué de deux foyers mitoyens, dans le nord de l'État, est par ailleurs devenu lundi soir le plus vaste de l'histoire récente de la Californie. Il n'était lundi, selon le dernier bilan de CalFire, contenu qu'à 45%. Il s'étendait jeudi matin sur plus de 123 000 hectares et était circonscrit à 51%.

L'incendie "Carr", qui sévit depuis le 23 juillet près de la ville de Redding, a causé en tout la mort de huit personnes, dont désormais trois pompiers.

Plus de 14.000 pompiers venus de tous les Etats-Unis et même d'Australie et de Nouvelle-Zélande s'employaient mercredi à combattre de gigantesques incendies qui continuaient de progresser en Californie après avoir déjà dévoré des milliers d'hectares depuis près d'un mois.

Les pompiers tentent de maîtriser l'incendie Carr.

Lundi, plus de 28 000 personnes luttaient contre les flammes dans le pays, dont plus de 1 600 gardes nationaux, auxquels s'ajouteront prochainement quelque 200 soldats d'une base de l'État de Washington, une fois leur formation spécifique terminée. L'autre grand incendie de la région, Ferguson, qui a provoqué la fermeture partielle du parc national de Yosemite, en pleine saison touristique, était contenu à 38%. "Plus grand que New York, Chicago, Philadelphie et Houston", a tweeté mardi Cal OES, le bureau des services d'urgence du gouverneur de Californie.

Le président américain Donald Trump a déclaré dimanche l'état de catastrophe naturelle en Californie, en ordonnant une assistance fédérale aux autorités locales. Depuis mi-juillet, une dizaine de personnes -dont au moins quatre pompiers- ont été tuées par les nombreux incendies qui ravagent l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis.