Mercredi, 15 Août, 2018

Le président sortant IBK " serein ", après avoir voté — Mali

Des gens votent dans un pays d'Afrique Les Maliens ont été un peu moins nombreux à se rendre aux urnes alors que le scrutin a été émaillé de violences
Manon Joubert | 04 Août, 2018, 02:11

Selon plusieurs médias maliens, le scrutin se déroule dans le calme, sauf dans le nord et le centre du pays où des incidents ont été signalés, notamment des bureaux de vote incendiés et des attaques contre des positions des forces de sécurité.

Les incidents ont empêché le vote dans 105 bureaux selon la la télévision publique ORTM.

Vendredi, les jihadistes se sont invités dans la fin de campagne, par une vidéo du chef de la principale alliance jihadiste du Sahel, liée à Al-Qaïda, le Touareg malien Iyad Ag Ghaly, dirigeant d'un des groupes islamistes qui s'étaient emparés de tout le nord du Mali en 2012.

Plus de huit millions d'habitants de ce vaste pays enclavé d'Afrique de l'Ouest, comptant une vingtaine d'ethnies, sont appelés aux urnes pour reconduire le président Ibrahim Boubacar Keïta, 73 ans, ou élire un de ses 23 concurrents, dont le chef de l'opposition, Soumaïla Cissé, et une seule femme, Djeneba N'Diaye.

La communauté internationale, présente militairement avec la force française Barkhane, qui a pris le relais de l'opération Serval lancée en 2013 contre les jihadistes, et les Casques bleus de l'ONU, attend du vainqueur une relance de l'accord de paix signé en 2015 par le camp gouvernemental et l'ex-rébellion à dominante touareg, dont l'application accumule les retards.

Les Maliens sont unes ce 29 juillet 2018 depuis 7h.

Des soldats dans une camionnette
Présidentielle malienne : IBK « serein », après avoir voté

Le gouverneur de Mopti (centre), le général Sidi Alassane Touré, s'est dit "très optimiste" sur la participation dans cette région, au regard des plus de 77% de retrait des cartes d'électeurs qu'elle affiche. Plus à l'est, dans la commune rurale de Gandamia, onze bureaux de vote ont été saccagés, les agents électoraux agressés et le matériel détruit, ont dit les mêmes sources.

Dans cette région, " les forces de sécurité sont plutôt concentrées dans les centres urbains qu'en milieu rural", a expliqué à l'AFP un responsable de la société civile de Tombouctou, Yehia Tandina.

" Les listes publiées ne mentionnent pas l'identification précise des bureaux de vote comme nous l'avions demandé, ce qui rend plus difficile le travail d'observation et de recoupement des informations ", a commenté dans un message adressé lundi à l'AFP la chef de la mission d'observation électorale de l'UE, Cécile Kyenge, estimant qu'il s'agissait d'une " base de travail intéressante mais qui mérite d'être complétée de manière précise et rigoureuse ".

En 2013, les deux hommes s'étaient déjà retrouvés face à face lors du second tour de la présidentielle.

De son côté, le directoire de campagne du chef de l'opposition a exprimé, dans un communiqué, sa "satisfaction légitime" après le vote, tout en estimant "que l'Etat ait failli à sa mission de sécurisation du scrutin". Ce fichier comportait, a-t-il mentionné, 8.000.462 électeurspour 23 041 bureaux de vote, tout en assurant que "le Mali a créé les conditions pour des élections apaisées et il est de la responsabilité de chaque acteur de faire en sorte que cet objectif soit atteint".

Le taux de participation est traditionnellement bas, inférieur à 50%, au premier tour de l'élection présidentielle dans le pays. "Tout ce que je souhaite du prochain président, c'est qu'il règle d'abord le problème de la sécurité ".