Mardi, 14 Août, 2018

Le bras droit d’Emmanuel Macron, Alexis Kohler, accusé de conflit d’intérêts

Le numéro deux de l'Elysée visé par de nouvelles accusations de conflit d'intérêts Alexis Kohler le 26 juillet 2018
Manon Joubert | 12 Août, 2018, 05:24

Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée, le 26 juillet 2018 au Sénat.

"À défaut de preuve contraire -et notamment de la communication de sa déclaration d'intérêt dont il conviendrait d'obtenir communication", ce lien familial "a toujours été dissimulé par Monsieur Alexis Kohler jusqu'à sa révélation par le journal Mediapart", concluent les avocats d'Anticor, Jean-Baptiste Soufron et Patrick Rizzo. Tout d'abord au sein de STX France en 2010: il accepte alors que l'Etat fournisse une garantie financière de plus de 1,5 milliard d'euros à un client des chantiers de Saint-Nazaire.

Alexis Kohler a fait savoir en juin, via l'Elysée, qu'il avait toujours tenu sa hiérarchie informée de ses liens personnels avec l'entreprise et a dénoncé un "soupçon totalement infondé".

Au cours de deux réunions, Alexis Kohler aurait ainsi pris la parole, votant également en faveur de contrats liant le Grand Port du Havre et une filiale de l'armateur MSC. Il avait ensuite rejoint l'armateur en août 2016 en tant que directeur financier, grâce au feu vert de la commission de déontologie de la fonction publique. Rafaela Aponte, cofondatrice de l'armateur et épouse du propriétaire du groupe, est la cousine germaine de la mère du haut fonctionnaire. Alexis Kohler déjà soupçonné de conflit d'intérêtsUne enquête des journalistes du site d'information avait déjà porté des soupçons de conflit d'intérêt sur Alexis Kohler il y a quelques mois. Or, Mediapart s'est procuré les procès-verbaux des conseils de surveillance du port du Havre lors desquels Alexis Kohler était présent... et révèle que ce dernier n'a jamais informé les autres membres de ses liens avec MSC, pas plus qu'il ne s'est "déporté" des dossiers liés à l'armateur.

"M. Kohler ne s'est jamais trouvé ou placé en position décisionnaire ou de faire valoir une opinion personnelle dans les travaux internes et délibérations concernant Msc", avait répondu fin mai l'Elysée à Mediapart.

Kohler siégeait au Conseil de surveillance du port du Havre de 2010 à 2012, comme représentant de l'Agence des participations de l'Etat (Ape) aux côtés du maire de la ville, l'actuel Premier ministre, Edouard Philippe. Mais, selon le site d'investigation, il ne pouvait être dans l'ignorance " au lendemain des premières révélations et l'ouverture d'une enquête préliminaire. L'affaire Kohler " n'est pas nouvelle, mais au moment où celle de Benalla est loin d'être tassée, celle-ci resurgit et ne fait qu'enfoncer le clou sur la réalité de la Macronie: les " affaires " font système et l'exemplarité n'est que chimère.

L'actuel secrétaire général de l'Elysée est un très proche d'Emmanuel Macron, dont il a été le directeur de cabinet à Bercy. franceinfo France Télévisions Pour certains observateurs, c'est "l'homme qui sait tout".

Contacté par Reuters, l'Elysée n'a souhaité faire "aucun commentaire", soulignant qu'une enquête était en cours.