Mardi, 14 Août, 2018

En cavale depuis 7 ans, ce braqueur s'est rendu à la police

David Gras Twitter- Police Nationale
Manon Joubert | 05 Août, 2018, 02:26

Europol, la version européenne d'Interpol, l'a érigé parmi ses têtes d'affiche en publiant à la veille de la finale de la Coupe du monde de football sa liste des " 25 ", qui réunit les plus importants fugitifs traqués dans toute l'Europe. Il s'est rendu jeudi matin et s'est présenté au greffe de la cour d'assises à 11 heures avec un avocat. "L'arrêt rendu par la Cour d'assises de Douai étant non avenu, David Gras est aujourd'hui présumé innocent", a-t-il écrit.

David Gras était accusé d'avoir participé à plusieurs braquages de dépôts de fonds, notamment celui d'Orly (région parisienne) en septembre 2011, qui avait fait un mort.

L'homme de 48 ans avait été condamné sans sa présence le 8 juillet 2016 par la cour d'assises du Nord à 25 ans de réclusion criminelle après un procès fleuve de plus d'un mois, dans lequel 19 personnes ont été jugées.

Une décision spectaculaire " dictée par sa volonté de répondre aux accusations dont il fait l'objet ". Parmi elles, son complice Serge Veron, le cerveau présumé du commando, condamné à 18 ans de réclusion criminelle.

D'autres accusés avaient été acquittés de toute participation aux vols avec arme qui leur étaient reprochés, mais déclarés coupables du délit d'association de malfaiteurs, et condamnés à des peines situées entre 8 et 13 ans d'emprisonnement.

Lors de ce braquage, un convoyeur de fonds avait été tué, un passant avait été brièvement pris en otage et les braqueurs avaient tiré sur la police pour couvrir leur fuite. Alors que cette attaque avait surpris par son audace et sa violence, elle avait suscité une vive émotion parmi les convoyeurs de fonds. Or, au cours du procès, David Gras et Serge Veron ont été identifiés comme les principaux protagonistes de ces braquages. Ils étaient également mis en cause pour des faits de " recel de véhicules provenant de vols commis en bande organisée avec armes " à Roubaix, dans le Nord, et à Eragny, dans le Val-d'Oise.