Mardi, 13 Novembre, 2018

19:03MondeUne déclaration du pape sur l'homosexualité fait polémique

Le pape préconise la psychiatrie pour l'homosexualité constatée à l'enfance Le pape François de retour de Dublin dimanche 26
Marie-Paule Arceneaux | 30 Août, 2018, 02:08

Le Vatican a retiré ce lundi la référence à la "psychiatrie" dans le verbatim de la déclaration faite la veille par le pape François.

"Je ne dirai pas un mot là-dessus".

Le souverain pontife a recommandé dimanche aux parents de consulter en psychiatrie lorsqu'ils constatent des penchants homosexuels chez leur progéniture.

Il a été rendu public au second jour du court voyage du pape François en Irlande, où la question des abus sexuels de l'Eglise dans le monde a occupé particulièrement le terrain médiatique.

Un revirement du Pape François? .

" Il y a toujours eu des homosexuels et des personnes avec des tendances homosexuelles, a-t-il déclaré".

" Les réseaux homosexuels présents dans l'Eglise doivent être éradiqués " car " ils étranglent des victimes innocentes et des vocations sacerdotales", écrit Mgr Vigano. Avant cette rencontre, le pape a exprimé sa "honte " et sa "souffrance " au vu de "l'échec des autorités ecclésiastiques " pour gérer et mettre fin à ses "crimes ignobles " commis par les clergés en Irlande.

Ils sont notamment hérissés par son appel à accueillir avec miséricorde les gays et transgenres dans les paroisses. Le catéchisme de l'Église catholique explique bien cela.

Marie-Augustin Laurent-Huyghues-Beaufond, dominicain et traducteur d'un récent livre du jésuite américain James Martin sur l'Église et l'homosexualité (Bâtir un pont, Cerf), a d'abord été "surpris " par les propos du pape: "J'aimerais comprendre dans ses propos une prise de conscience qu'un ado homosexuel ne sait parfois pas vers qui se tourner et qu'un psy est dans ce cas-là une ressource". "C'est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans". La formule " par la psychiatrie " a d'ailleurs été retirée de la retranscription officielle publiée ce lundi 27 août 2018 par le Vatican. "Mais avec ce mot, il n'avait pas l'intention de dire qu'il s'agissait d'une maladie psychiatrique, mais que peut-être il fallait voir comment sont les choses au niveau psychologique", a ajouté cette porte-parole. Pour beaucoup, il est inadmissible que le Pape sous-entende que l'homosexualité est un trouble psychiatrique qui doit se soigner. Et si vous, père et mère, vous ne comprenez pas, demandez de l'aide. "Lui, dont la nomination à Chicago a, selon Mgr Vigano, était " orchestrée " par Mgr McCarrick - entre autres, s'étonne de l'attitude du nonce qui, en 2014, lui annonçait personnellement sa nomination en le félicitant".

Pour réduire la pratique, le Pape a son idée.

Le président de la conférence des évêques américains (USCCB), le cardinal Daniel DiNardo, archevêque de Houston, a prudemment fait valoir de son côté que les accusations de Vigano renforçaient la nécessité d'un examen "rapide et complet " sur les raisons pour lesquelles "les graves erreurs morales d'un frère évêque avaient pu être tolérées pendant si longtemps et ne pas entraver son avancement ". Le cardinal Wuerl a aussi affirmé que personne, depuis son arrivée à Washington en 2006, ne lui avait jamais signalé d'accusation d'abus perpétré par Theodore McCarrick.