Jeudi, 15 Novembre, 2018

Simone et Antoine Veil sont entrés au Panthéon

Simone Veil en 2011 Simone Veil en 2011
Max Fresnel | 03 Juillet, 2018, 09:10

À 11H30, le président Emmanuel Macron a prononcé un discours sur le parvis du Panthéon, dont la façade monumentale était ornée des drapeaux français et européen et d'une immense photo de Simone et Antoine Veil. "Elle incarne la devise républicaine", a résumé Sylvie, une enseignante de 50 ans venue d'Evreux.

Les Français sont invités à lui rendre hommage sous la coupole du Panthéon jusqu'à ce que les deux cercueils soient portés, lundi, dans le sixième caveau de la crypte en présence des proches. Elle y reposera notamment auprès de qatre grands personnages qui ont marqué l'histoire du vingtième siècle: René Cassin, principal artisan de la Déclaration universelle des droits de l'homme, prix Nobel de la paix; le résistant Jean Moulin, le " Père de l'Europe "Jean Monnet et le ministre de la culture André Malraux.

La cérémonie accordera aussi une grande place au souvenir des drames vécus pendant la Seconde Guerre mondiale par cette rescapée de la Shoah, qui a perdu ses parents et son frère en déportation. "Elle voulut l'Europe par réalisme, non par idéalisme; par expérience, non par idéologie; par lucidité, non par naïveté, a-t-il ajouté, justifiant par là même sa propre conception de l'Union Européenne". Qu'aujourd'hui par elle, justice leur soit à toutes rendue.

" Nous avons voulu que Simone Veil entre au Panthéon sans attendre que passent les générations, comme nous en avions pris l'habitude, pour que ses combats, sa dignité, son espérance restent une boussole dans les temps troublés que nous traversons", a déclaré le Président de la République dans son discours. Son prédécesseur Nicolas Sarkozy a appelé à retenir les leçons de "l'héroïne du XXe siècle". C'est par une anaphore qu'Emmanuel Macron a souligné le combat pour les droits des femmes qu'a mené Simone Veil toute sa vie.

"C'est intensément, tacitement, ce que toutes les Françaises et tous les Français souhaitaient [.] Avec Simone Veil, entrent ici ces générations de femmes qui ont fait la France", a encore affirmé Emmanuel Macron.

La cérémonie a été rythmée par la musique et les chants, comme " l'Ode à la joie " de Ludwig Van Beethoven, devenu l'hymne européen. L'émotion a été particulièrement palpable lorsque les jeunes choristes de la Maîtrise de l'Opéra Comique ont chanté a capella "Nuit et brouillard", la chanson de Jean Ferrat consacrée aux victimes des camps de concentration.

Simone Veil "portait sur le bras gauche le stigmate de son malheur, ce numéro 78.651 de déportée à Birkenau". Son successeur François Hollande a lui expliqué que "Beaucoup de femmes, mais aussi beaucoup d'hommes se reconnaissent en elles". Avec elle, " c'est la mémoire des 78 500 juifs et tziganes déportés de France qui entre et vivra en ces lieux ".