Mardi, 13 Novembre, 2018

Marlène Schiappa donne une bonne leçon à Jean-Claude Van Damme — ONPC

Max Fresnel | 03 Juillet, 2018, 07:15

Le ton est monté entre Marlène Schiappa et Jean-Claude Van Damme, vendredi dernier dans On n'est pas couché.

La secrétaire d'Etat a répliqué sous les applaudissements: "Ce que vous venez de faire, c'est du "mansplaining". "Les hommes se marient?", s'est enquis Jean-Claude van Damme, interloqué. Je suis un homme, tu es une femme d'accord? "Si toutes les femmes travaillent, qu'est-ce qu'ils font les enfants à la maison??"

"Les femmes se marient, les hommes se marient, les chiens se marient". Et en particulier par un propos qu'elle juge sexiste.

Face à la tension plus que palpable sur le plateau, l'acteur belge se défend en utilisant l'humour.

Petit accrochage, dans ONPC, entre la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et l'ancienne gloire du kick-boxing au cinéma. " Surpris, l'acteur semble ne pas comprendre la question". "Les hommes se marient?". Ah bon, c'est bien.

Venue promouvoir son livre Si souvent éloignée de vous, lettres à mes filles (éditions Stock) dans On n'est pas couché, Marlène Schiappa savait qu'elle serait confrontée aux critiques de Christine Angot et de Yann Moix. Il a été condamné par la justice. "Je trouve ça très choquant", s'est-elle insurgée. Il y a des gens qui sont frappés et insultés parce qu'ils sont homosexuels, il faut les soutenir plutôt que de se moquer en disant que ce sont des chiens.

Mais l'acteur n'en démord pas et nous sort la bonne vieille carte carte " je suis pas homophobe, j'ai un ami qui... Elles aiment bien les enfants. " s'exclame-t-il. La secrétaire d'État, alors outrée par cette déclaration et par les rires du public, affirme: "Ca ne me fait pas rire " puis précise: "On est le jour de la marche des fiertés, où les gens vont marcher pour défendre leurs droits". Son silence semble prouver d'une résignation face à la situation et probablement un énervement certain. L'absence de réactions de Laurent Ruquier et le soutien par moment de Yann Moix ont étonné plus d'un téléspectateur.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a expliqué avoir reçu "une vingtaine de signalements de la part des téléspectateurs" et va étudier cette partie de l'émission de Laurent Ruquier pour déterminer "s'il y a des manquements" de la part de l'animateur et de France 2. Je pose ça là.