Dimanche, 22 Juillet, 2018

Les compos probables — Brésil-Belgique

International : Belgique : De Bruyne se projette déjà sur le match face à la France Les compos probables — Brésil-Belgique
Mickael LaFromboise | 08 Juillet, 2018, 04:13

Pour le Brésil, si sérieux depuis le début de la compétition et si solide depuis la prise en main de Tite en 2016, c'est une immense désillusion.

L'exploit qu'attendait cette génération "dorée". Et je n'ai pas l'intention de parler des individualités dans ce match, les Belges ont été plus efficaces.

Pour le site du quotidien généraliste Folha de S. Paulo, le Brésil a été "bloqué" par les "Diables Rouges". Tout le monde regarde les matchs comme ça. Cette Belgique-là a beaucoup, beaucoup de talent. Une demi-finale qui est historique puisque les Belges ne l'ont connu qu'une seule fois lors de la folle épopée au Mexique en 1986 (4e). Quelques minutes plus tard, l'attaquant de Manchester City a creusé l'écart d'une superbe frappe croisée (31e). 2-0 pour la Belgique. Nous avons bien géré nos efforts et nous avons planté deux buts en contre.

Le festival de Courtois (et son arrêt de folie à la dernière seconde).

Pis, quatre ans après le fiasco de "sa" Coupe du monde et le fameux 7-1 encaissé contre la Mannschaft en demi-finale, les coéquipiers de Thiago Silva n'ont pas été en mesure de faire au moins aussi bien. "Je me sens même mal à cause du but (brésilien), mais je ne peux rien faire", a réagi le gardien belge, interrogé après la rencontre sur BeIN Sports. C'est Renato Augusto qui a redonné espoir à la Seleçao, sur une tête imparable, après un service superbe de Coutinho.

A 21h53 heure de Bruxelles, le coup de sifflet final a fait exploser de joie les dizaines de personnes massées devant les écrans du "Petit Paris", un café du quartier européen de la capitale.

Il s'agit du deuxième match des quarts de finale. La Seleçao n'a pourtant pas fait un mauvais match.

Le Brésil pris à son propre jeu! Et Neymar, très décevant jusqu'à la fin de la rencontre, ne sera pas épargné... Un sacré choc entre voisins. "Chacun s'est donné à 100%", a souligné le joueur du Paris Saint-Germain au micro de TF1 avant de se projeter sur la demi-finale de mardi (20h) contre l'équipe de France".