Mardi, 13 Novembre, 2018

La France écarte l'Argentine au terme d'un match endiablé

Didier Deschamps prêt à remettre l'équipe qui a joué contre le Pérou Didier Deschamps prêt à remettre l'équipe qui a joué contre le Pérou
Mickael LaFromboise | 01 Juillet, 2018, 10:41

L'équipe de France, portée par les 19 ans de Kylian Mbappé, auteur d'un doublé et d'un penalty provoqué, s'est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial-2018, en éliminant l'Argentine de Lionel Messi, vice-champion du monde en titre (4-3), samedi à Kazan. Et malgré les chants retentissants des 15.000 supporters argentins de la Kazan Arena, l'équipe de France n'a pas tremblé.

Interrogé sur le sujet, Colin Smith, responsable de l'organisation, a oscillé entre son respect pour la carrière du joueur et un certain embarras pour juger le "cas" Maradona.

"Avoir à nos côtés des stars qui ont construit le football moderne comme Diego, Puyol ou Zanetti est forcément un plus", a-t-il précisé. Malgré une réduction d'écart tardive d'Aguero (4-3, 93e), l'Argentine ne reviendra pas.

Sur un coup franc, Messi récupère le ballon dans la surface. Une nouvelle fois, le natif de Bondy s'est montré essentiel dans le jeu. En mode TGV en début de rencontre pour provoquer le penalty transformé par Griezmann, Mbappé a fait parler son sens de la précision dans la surface lors des huit minutes complètement folles des Bleus. Juste avant et juste après la mi-temps. On aurait pu se simplifier un peu la fin de match. Il y a eu des émotions. Je suis très heureux pour les joueurs d'aller chercher cette qualification pour les quarts.

"La Coupe du monde est un rêve et jouer des matchs comme ça ce sont des grands matchs, c'est pour ça qu'on travaille toute sa vie".

On attendait son duel avec Messi, il a répondu présent. "Ce n'est pas un échec, c'est une frustration".