Jeudi, 15 Novembre, 2018

Impact Montréal, Briand explique son transfert avorté — EA Guingamp

Jimmy Briand Kevin Malcuit Guingamp Lille Ligue 1 16092017 Gettyimages
Mickael LaFromboise | 31 Juillet, 2018, 05:07

Le dossier Jimmy Briand n'a pas terminé de faire couler de l'encre autant à Montréal qu'en France.

Le transfert de Jimmy Briand à Montréal ayant échoué pour des clauses personnelles qui n'ont pas été respectées par le club de MLS, l'attaquant pensait pouvoir revenir à Guingamp où il pense avoir encore un an de contrat. "Mais quand j'ai reçu le contrat MLS, je n'ai pas vu ce package ", raconte Briand au réputé journal français.

"Nous avions un package avec la voiture, le logement et l'école des enfants".

"Cette partie était acquise avec M. (Nick) De Santis". " "J'ai eu M. Saputo (le président de l'Impact Montréal) quand il a fallu tomber d'accord avec Guingamp mais, ensuite, pour évoquer ces soucis, je ne l'ai plus jamais eu, même par message". Briand aurait en fait résilié son contrat selon Bertand Desplat, le président de l'EAG qui a en main une convention homologuée par la Ligue et qui attend le versement des 300 000 euros par Montréal.

Une déclaration qui contraste avec le communiqué du Bleu-blanc-noir qui annonçait la volte-face en évoquant que "des demandes supplémentaires importantes du clan Briand à la dernière minute " avaient été la cause de l'échec dans le dossier. De Santis m'a expliqué que je devais venir et qu'on en discuterait. Aujourd'hui, je me dis que louper un tel deal pour si peu, c'est dur... L'Équipe avance un montant d'environ 240 000 euros, soit 365 000 $ CA, pour un contrat de deux ans et demi, donc 146 000 $ par saison. Ajoutons à cela l'indemnité de 300 000 euros que doit tout de même verser l'Impact à l'En Avant de Guingamp, qui a tourné le dos à son ancienne vedette. Celle-ci est très floue, au point que le président de l'EA Guingamp Bertrand Desplat tente de l'éclaircir dans L'Équipe du jour: "C'est simple". Si Montréal veut se dédire de ce contrat, ce sera compliqué. Que Montréal et Jimmy ne s'entendent pas, ça les concerne, pas nous. On a donc homologué la fin de l'aventure guingampaise sous certaines conditions.

"Ma réflexion est remise en question, je vais bientôt avoir trente-trois ans. Je voulais surtout venir en MLS à Montréal, car c'est une ville francophone et c'était important pour ma famille, mais je suis prêt à écouter les offres des autres clubs". Il avait été libéré par son ancien club, mais se voit contraint à rester avec cette organisation pour l'instant, étant donné que le transfert n'a pas eu lieu.