Mardi, 18 Septembre, 2018

Froome interdit de départ !

Christian Prudhomme Christian Prudhomme
Mickael LaFromboise | 02 Juillet, 2018, 01:23

L'indiscrétion du journal Le Monde a fait l'effet d'une bombe, dimanche 1er juillet: la société du Tour de France aurait l'intention de récuser Chris Froome avant le départ de l'édition 2018, samedi 7 juillet à Noirmoutier-en-l'Île. La décision devrait ensuite être rendue le 4 juillet.

Début juin, David Lappartient, président de l'Union Cycliste Internationale, avait avoué qu'il y avait très peu de chance que l'affaire soit réglée avant le début de la Grand Boucle. Le propriétaire de la Grande Boucle s'appuie sur un point de son règlement qui stipule qu'il "se réserve expressément la faculté de refuser la participation à - ou d'exclure de - l'épreuve, une équipe ou l'un de ses membres, dont la présence serait de nature à porter atteinte à l'image ou à la réputation d'ASO ou de l'épreuve". L'UCI sera d'autant plus forte qu'elle suivra ses procédures. Le code mondial antidopage ne prévoyant pas de suspension provisoire dans le cadre d'un cas comme le sien (il ne s'agit pas, rappelons-le, d'un contrôle positif puisque cela concerne une substance dite spécifiée) (*), le Britannique est autorisé à courir et donc à gagner, même si tous ses résultats depuis le Tour d'Espagne seront annulés en cas de sanction postérieure. Malheureusement et traditionnellement, la semaine qui précède le départ du Tour est une semaine souvent agitée.

Il vous reste 80% de cet article à lire. Je ne m'exprime pas sur l'application éventuelle sur un coureur dans le prochain Tour. Tout se jouera ce mardi, devant le CNOSF. Le Monde précise également que la formation Sky, informée par courrier, a fait appel. Mais seront-ils dans les temps pour voir le TAS rendre une décision avant le sept juillet?