Mardi, 18 Septembre, 2018

Deux ministres démissionnent du gouvernement May — Brexit

Le ministre britannique de l'Environnement Michael Gove Le ministre britannique de l'Environnement Michael Gove
Manon Joubert | 10 Juillet, 2018, 01:41

Dans un communiqué repris par Afp, Downing Street a fait savoir que "cet après-midi, la Première ministre a accepté la démission de Boris Johnson ".

Le ministre britannique de la Santé, Jeremy Hunt, a été nommé lundi soir ministre des Affaires étrangères après la démission de l'eurosceptique Boris Johnson, en désaccord avec les orientations de la Première ministre Theresa May sur le Brexit, a annoncé Downing Street. Sa démission a été saluée par une partie de la classe politique britannique. Nouvelle démission au sein du gouvernement de Theresa May: Boris Johnson, ministre des Affaires étrangères, a démissionné lundi 9 juillet. Selon elle, le chef de la diplomatie britannique désapprouve le plan des négociations avec l'UE concernant les relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne après leur "divorce" en 2019.

Les deux ministres étaient en désaccord avec la cheffe du gouvernement sur la future relation avec l'Union européenne.

Elle a toutefois apprécié le travail réalisé par l'ancien ministre du Brexit David Davis "pour les efforts qu'il a déployés pour créer un nouveau ministère et faire adopter la plupart des lois importantes pour des générations entières". Son remplaçant sera annoncé sous peu. "L'avenir des emplois et des investissements est en jeu", a-t-il averti, appelant le gouvernement à agir ou "à faire place".

Pour Boris Johnson, le rêve du Brexit est "en train de mourir".

Son départ avait accru les risques de voir Mme May affronter un vote de défiance des députés tory.

Ses soutiens estiment qu'elle est en capacité de remporter un tel vote, personne ne semblant actuellement en mesure de rassembler les conservateurs autour d'une position commune. Dominic Raab, 44 ans, était jusqu'ici secrétaire d'Etat chargé du Logement, après avoir occupé le poste de secrétaire d'Etat à la Justice dans le gouvernement May. Mais si elle perdait, Boris Johnson est l'un de ceux sur les rangs pour lui succéder.

La Commission européenne a affirmé lundi que la démission de David Davis ne constituait pas pour elle un problème pour les négociations.