Dimanche, 22 Juillet, 2018

De nouveaux éléments inquiétants qui peuvent tout changer — Affaire Maëlys

«Ils ont vu un bras écarter la culotte d une fillette» Agression sexuelle de la petite cousine de Nordhal Lelandais : Ses parents sont “totalement bouleversés”
Manon Joubert | 04 Juillet, 2018, 12:25

Nordahl Lelandais est poursuivi pour le meurtre de Maëlys, ainsi que pour l'assassinat du Caporal Arthur Noyer. Lelandais est accusé d'attouchements sur sa petite cousine. Cette audition se déroulera, chose inédite dans ce dossier, en présence de l'avocat des parents de l'enfant, maître Fabien Rajon, qui espère à cette occasion en savoir plus sur les conditions du décès de la fillette.

Depuis, "toutes les expertises" sur les restes de la victime et ses vêtements retrouvés dans un endroit escarpé du massif de la Chartreuse en février, sur les indications de Nordahl Lelandais passé aux aveux, ont été versées au dossier, selon une source proche du dossier.

Sur les images, le visage de l'agresseur n'est pas visible, mais les lieux sont reconnaissables : il s'agirait du domicile des parents de Nordahl Lelandais, à Domession, en Savoie. Il s'agit d'une petite cousine du suspect, âgée de 6 ans.

En se rendant à la gendarmerie au mois de juin, ils ont d'abord pensé que leur convocation avait un lien avec l'affaire Maëlys.

La maman de la fillette qui, à la fin de l'été encore, défendait Lelandais, le jugeant incapable de faire du mal à un enfant, a pris pour avocate le conseil de l'association Enfant bleu, Me Caroline Rémond.

Un bras d'homme "qui écarte la culotte d'une petite fille endormie".

Dans leurs constatations, les légistes contredisent ces affirmations et assurent que le crâne de la fillette comporte plusieurs fractures, tandis que sa mâchoire en présente deux, comme le révèlent nos confrères de BFM TV, qui ont eu accès à certains éléments de l'autopsie. Selon Nordahl Lelandais, elle y était montée dans la nuit du 26 au 27 août pour aller voir ses chiens. L'avocat s'est "avancé vers les journalistes", en expliquant que l'audition était "terminée": "Mais je ne vous dirai rien" a-t-il ajouté.

"Ils n'ont remarqué à aucun moment un comportement pouvant expliquer ce qui est arrivé", ajoute l'avocate.

Longtemps, le couple a soutenu le trentenaire, doutant de sa culpabilité dans les affaires Maëlys et Arthur Noyer.

Ce mardi 3 juillet 2018, Nordahl Lelandais doit à nouveau être entendu par les juges grenoblois chargés de l'enquête sur la mort de la petite Maëlys, en août dernier, lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.