Jeudi, 20 Septembre, 2018

Claude Lanzmann nous a quittés

SOBIBOR 14 OCTOBRE 1943 16 HEURES TELE STAR MONDADORI FRANCE FESTIVAL DE CANNES 2013
Max Fresnel | 06 Juillet, 2018, 14:51

Claude Lanzmann fut de tous les grands combats de l'après-guerre notamment en faveur des indépendances des pays colonisés.

Il y expliquait comment, enfant, au lycée Condorcet à Paris, il découvrit l'antisémitisme.

2009: parution de ses mémoires, Le lièvre de Patagonie, saluées par la critique. Son éditeur, Gallimard, a confirmé l'information auprès de l'AFP: "Claude Lanzmann est mort ce matin à son domicile".

Il se revendiquait résistant et combattant de la vérité. Il vit une histoire d'amour durant sept ans avec la philosophe féministe.

À 18 ans, il entre dans la Résistance, participant aux maquis d'Auvergne.

Il avait témoigné son attachement à l'État hébreu dans des films comme Pourquoi Israël ou Tsahal.

La première fois qu'il revoit Sartre, après avoir passé la nuit avec Simone de Beauvoir, il a "un peu d'appréhension".

France Télévisions, outre des hommages dans les émissions d'information, a précisé que France 3 diffuserait dimanche en deuxième partie de soirée le documentaire "Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures", un autre des nombreux films du réalisateur.

"Celui qui m'a guéri et délivré de la honte (d'être juif) en me faisant comprendre ce qui m'était arrivé s'appelle Jean-Paul Sartre", confiait-il. Après leur rupture, lui et Simone resteront très proches. Ensuite, il devient cinéaste. Les mutations du monde, du paysage éditorial, et aussi - Shoah est sortie l'année précédente- l'apport propre du nouveau directeur de la revue imposent ce détour par le négatif. "J'ai été le maître du temps", a-t-il expliqué à propos de cette oeuvre majeure, réalisée sans images d'archives.

"Grand défenseur de l'État d'Israël, l'auteur de Pourquoi Israël dénonçait avec force " l'antisionisme", l'" un des masques de l'antisémitisme", disait-il à l'Agence France-Presse en 2015. La chaîne propose aussi, dès à présent, sur arte.tv "Les Quatres soeurs", son dernier film, qu'elle avait programmé en janvier et qui venait de sortir en salles, ainsi que "Claude Lanzmann - Porte-parole de la Shoah", un portrait du réalisateur diffusé le même mois.