Lundi, 16 Juillet, 2018

Bagarre dans un avion EasyJet, l'appareil évacué sur Orange Actualités — Roissy

Violent incident à bord d'un vol Easyjet vendredi soir à Paris Roissy : bagarre dans un avion EasyJet, l'appareil évacué sur Orange Actualités
Napoleon Lievremont | 03 Juillet, 2018, 09:13

La compagnie aérienne EasyJet a l'intention d'engager des poursuites après un incident violent à bord d'un vol au départ de l'aéroport Charles de Gaulle à Roissy qui a causé l'évacuation de celui-ci vendredi 29 mai au soir. "En termes d'expérience client, qu'en dites-vous EasyJet?", s'indigne Emmanuelle Dérisson dans un court texte accompagnant la vidéo, postée samedi 30 juin à 1 h 30 du matin.

Dans la vidéo - où on entend des cris de passagers et qui témoigne de la confusion à bord -, on voit l'homme se débattre et être menotté au sol ainsi qu'un membre de l'équipage blessé au visage.

Selon un passager interrogé par le Sun, "certaines personnes ont bu de l'alcool dans l'aérogare en attendant l'avion".

Une scène violente filmée par une cliente, un équipage qui demande le renvoi de passagers, un retard au décollage de trois heures pour un avion qui ne décollera finalement jamais. nul doute, les passagers se souviendront de ce vol EasyJet.

Toujours selon l'internaute qui a publié la vidéo, "le chef de cabine a subitement décidé d'éjecter encore plus de personnes de l'avion".

Interviewée par le média irlandais Irish Mirror, le 30 juin, la compagnie a tenu à apporter son soutien à l'équipage et a averti qu'elle allait entamer des poursuites judiciaires contre l'homme qui aurait donné un coup de tête.

C'est alors que l'homme dont l'arrestation est visible sur la vidéo s'en est pris à un membre de l'équipage. Attrapé au cou par un policier, le passager est amené au sol. Décollage qui finalement n'aura pas lieu, laissant les passagers seuls dans l'aéroport en pleine nuit, selon la témoin citée par le Huffington Post. "EasyJet est au courant de cet incident dû à des passagers perturbateurs à bord avant le décollage, ce qui était extrêmement pénible pour l'équipage et les passagers à bord".

Et de conclure: "nous faisons tout notre possible pour soutenir les membres d'équipage qui ont été soumis à ce comportement inacceptable".