Mercredi, 17 Octobre, 2018

Tebas tranche le débat sur Griezmann et Ronaldo — Mercato

Vidéo - Mondial 2018 : quand Cristiano Ronaldo descend du bus de sa sélection pour saluer un jeune fan Mondial 2018 : Cristiano Ronaldo fait une belle surprise à un jeune fan (vidéo)
Mickael LaFromboise | 12 Juin, 2018, 01:47

Considéré comme l'artisan de la qualification miraculeuse de l'Argentine pour la phase finale de la coupe du monde 2018, le capitaine de l'Albiceleste, Lionel Messi a adressé une mise en garde à ses coéquipiers en sélection. Pas une sinécure en perspective, d'autant que les rescapés de ce quatuor croiseront avec ceux du groupe des Bleus, qui de leur côté doivent composer avec le Danemark, le Pérou et l'Australie. Le premier, qui a réaffirmé encore dimanche qu'une décision sera prise avant le début de la Coupe du monde, est en balance entre l'Atletico Madrid qui souhaite le prolonger, et le Barça qui le courtise depuis de longs mois.

Selon Messi, l'Espagne, le Brésil, l'Allemagne, la France et la Belgique sont favoris pour la victoire finale. Autant d'adversaires susceptibles de briser encore son rêve de triomphe à l'échelle internationale.

Lionel Messi n'exclut pas de raccrocher si la déception devait une nouvelle fois l'emporter à l'issue de la compétition. Pour de bon, s'entend. "Nous venons de perdre trois finales consécutives, cela nous a fait vivre des moments difficiles avec la presse, notamment avec la presse argentine parce qu'on a des divergences d'opinion sur ce que ça représente de faire ces trois finales", explique le génie argentin du FC Barcelone, en référence à la finale du Mondial 2014 perdue face à l'Allemagne et à celles de Copa America perdues face au Chili en 2015 et 2016. Le Français doit surtout décider s'il est prêt à quitter la lumière dont il jouit à l'Atlético pour une ombre flatteuse mais potentiellement un peu frustrante.