Lundi, 16 Juillet, 2018

SNCF: l'Unsa ne continuera pas la grève en juillet

Grève SNCF la direction dénombre 10,80% de grévistes nouveau plus bas L'intersyndicale des cheminots reportée à mardi | À la Une
Napoleon Lievremont | 21 Juin, 2018, 04:14

"L'Unsa ne continuera pas la grève en juillet" mais "va rester" dans la mobilisation "jusqu'au 28 juin, conformément à son engagement intersyndical", a annoncé à l'AFP son secrétaire général Roger Dillenseger.

A l'Unsa, "on reste combatif pour la défense d'un nouveau pacte social ferroviaire", a souligné M. Dillenseger, évoquant les négociations à venir sur la convention collective nationale (CCN) de la branche ferroviaire et celles au sein de la SNCF.

"Mon souhait, puisque nous n'avons pas les garanties demandées aux gouvernement, au patronat ferroviaire et à l'entreprise, c'est de poursuivre sur juillet et août, avec un calendrier qui n'aura pas la même forme, qui sera plus allégé que ces trois derniers mois, mais qui permettra de maintenir la mobilisation", a-t-il déclaré. La semaine dernière, des manifestants du syndicat d'extrême gauche manifestaient devant un bâtiment où se tenait une réunion entre la CGT, l'Unsa et la CFDT. "La grève elle a eu lieu pendant des semaines et des semaines, il y a des usagers qui sont sur les quais de gare tous les jours à attendre leur train, c'est une galère totale et absolument inqualifiable, il faut arrêter ça". Sud-Rail semble d'accord pour poursuivre ce mouvement.

"La question des jours de grève ne sera pas forcément ciblée sur des départs en vacances", a-t-il précisé. L'UNSA a annoncé, mardi, sa décision de ne pas participer à un prolongement de la grève durant les week-ends de juillet.

"Pour l'instant", la CFDT Cheminots "est toujours dans le calendrier jusqu'au 28 juin, ce n'est pas remis en cause", a indiqué son secrétaire général, Didier Aubert.

Dans les mots, le renoncement de l'Unsa gardait de son côté un goût amer: avec la réforme ferroviaire voulue par le gouvernement, "on a perdu un maximum mais la bataille n'est pas terminée (.) On veut donner des perspectives d'avenir au ferroviaire et aux salariés", déclarait le responsable du syndicat qui n'écartait pas non plus "des décisions différentes" en termes de mobilisation "au niveau régional, en fonction du contexte local". Elle avait ensuite vivement critiqué la CFDT Cheminots (qui représente 20% des conducteurs), pour avoir décidé en solitaire une suspension de la grève sur les lignes TER et RER pendant les épreuves écrites du bac.

Désormais, l'Unsa "adaptera sa mobilisation au calendrier des négociations de la Convention collective nationale et à la SNCF", a expliqué M. Dillenseger. Et à la SNCF, la prochaine étape sera une réunion le 28 juin pour les négociations annuelles obligatoires. A comparer au plus haut niveau, 33,9% de grévistes, le premier jour du mouvement.