Vendredi, 19 Octobre, 2018

SNCF: la grève pourrait se poursuivre cet été

Grèves à la SNCF Grèves à la SNCF
Napoleon Lievremont | 13 Juin, 2018, 01:43

Le trafic des trains est une nouvelle fois perturbée par un mouvement de grève ce mardi 12 juin. Des chiffres publiés par la direction concernant le 29e jour de grève depuis le début du conflit par épisode. La réforme a fait l'objet d'un accord entre les deux chambres du Parlement hier en commission mixte paritaire.

Les cheminots ne veulent pas céder face à la réforme de la SNCF.

La CFDT Cheminots, qui est "en colère et mobilisée, mais aussi responsable", "appelle tous les cheminots qui participent à la production des trains du quotidien, les RER et TER, à ne pas participer au mouvement de grève le lundi 18 juin et le vendredi 22 juin", deux jours d'arrêt de travail prévus dans le calendrier des syndicats, a déclaré à la presse Didier Aubert, secrétaire général du quatrième syndicat de la SNCF. Cette CCN qu'ils exigent de "haut niveau", remplacera le statut des cheminots à partir du 1er janvier 2020 pour les nouveaux embauchés à la SNCF. La semaine dernière, l'Unsa-ferroviaire (2e syndicat) avait proposé en vain à l'intersyndicale de "mettre la grève entre parenthèses" pendant l'épreuve.

D'après le planning des grèves qui doivent se terminer fin juin, les perturbations devaient reprendre dimanche 17 et lundi 18 juin partout en France, puis trois jours plus tard, vendredi 22 et samedi 23 juin. Les manifestants venus des gares de Montparnasse ou Austerlitz, de Mitry, Versailles ou encore Saint-Denis, soutenus par des "cheminots belges solidaires", ont crié "Résistance" et "Cheminots en colère, on va pas se laisser faire", dans un concert de tambours et de sifflets.

Côté trafic, la SNCF prévoyait pour mercredi deux TGV sur trois, trois Transilien sur cinq, un TER ou Intercités sur deux en moyenne.