Samedi, 20 Octobre, 2018

Quel avenir pour les secours en mer — Migrants sur l’Aquarius

Un navire avec plus de 600 migrants rejeté par l’Italie et Malte L'Italie menace de fermer ses ports aux migrants
Napoleon Lievremont | 12 Juin, 2018, 01:07

À l'origine, l'Aquarius était en route pour le port sicilien de Messine lorsque le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, a pris la décision de l'interdire d'accoster en Italie.

Le sort du navire -qui transporte notamment sept femmes enceintes, 11 enfants en bas âge et 123 mineurs isolés- faisait cependant encore l'objet de spéculations lundi soir. "Il est de notre obligation d'aider à éviter une catastrophe humanitaire et d'offrir un 'port sûr' à ces personnes", ajoute le communiqué, en précisant que le port de Valence (est) avait été choisi comme destination de l'Aquarius.

Le gouvernement de Rome a refusé dimanche qu'il accoste dans un port italien et a demandé à Malte de l'accueillir. Navire affrété par l'ONG française SOS Méditerranée et se trouvant en stand by au large de Malte, l'Aquarius était, avant l'annonce de Pedro Sanchez, au centre d'un bras de fer entre la petite île méditerranéenne et l'Italie qui ont décidé tous deux de fermer leurs ports malgré les appels internationaux à accueillir ces migrants.

Le navire se trouvait dans la nuit de dimanche à lundi entre Malte et la Sicile et attendait de pouvoir débarquer les migrants dans un port.

Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a crié victoire lundi après que l'Espagne eut annoncé son intention d'accueillir un navire chargé de migrants bloqué au large de Malte, et averti les autres navires des ONG qu'ils risquaient de connaître la même situation. "Malte va envoyer des ravitaillements frais au navire". Malte a confirmé dimanche son refus de recevoir le navire de l'ONG SOS Méditerranée, contrairement à ce que lui avait demandé l'Italie, qui a vu débarquer plus de 700.000 migrants clandestins sur ses côtes depuis 2013 et dont le nouveau gouvernement antisystème souhaite réduire les flux migratoires. Les arrivées ont reculé de 85 % depuis le début de l'année grâce aux accords conclus par le gouvernement italien précédent pour empêcher les départs des côtes libyennes, mais les sauvetages se sont à nouveau multipliés ces derniers jours.

La proposition espagnole "est encourageante, cela montre qu'il y a des Etats sensibles à l'urgence humanitaire", a déclaré à l'AFP Sophie Beau, directrice générale de l'ONG SOS Méditerranée. "Nous appelons toutes les parties concernées à contribuer à un règlement rapide (.) afin que les passagers de l'Aquarius puissent être débarqués le plus vite possible", a dit le porte-parole de la Commission, Margaritis Schinas. "L'Italie en a fini de courber l'échine et d'obéir, cette fois IL Y A QUELQU'UN QUI DIT NON", a-t-il assuré sur Twitter, le mode de communication qu'il affectionne. "Ce dernier avait alors demandé au gouvernement maltais de prendre " sa part dans le secours et l'accueil des migrants " et " de recevoir l'Aquarius afin de fournir une première aide aux migrants qui sont à bord ".