Mercredi, 24 Octobre, 2018

Microsoft achète GitHub pour 7,5 milliards de dollars

CC Ben Scholzen CC Ben Scholzen
Charles Cochet | 05 Juin, 2018, 00:49

Le DG de Microsoft, Satya Nadella, a partagé cette annonce sur Twitter, affirmant que "Microsoft + Github = donner du pouvoir aux développeurs". La réponse à cette question est maintenant connue: Microsoft va acquérir GitHub pour 7,5 milliards de dollars en actions Microsoft. Depuis, GitHub est devenu un service plébiscité par les développeurs de grandes entreprises.

Les discussions entre les deux entreprises autour d'un partenariat auraient démarré il y a plusieurs années, pour finalement évoluer vers un projet d'acquisition.

GitHub était évalué à 2 milliards de dollars en 2015, et ce grâce à un financement de 250 millions de dollars géré par Sequoia Capital. GitHub pourrait diriger vers le cloud de Microsoft. "Nous reconnaissons la responsabilité que nous endossons vis-à-vis de la communauté avec cet accord et ferons de notre mieux pour permettre à chaque développeur de construire, d'innover et de résoudre les défis les plus pressants du monde".

"Microsoft est une entreprise de développeurs avant tout et en joignant nos forces avec GitHub nous renforçons notre engagement pour la liberté des développeurs, l'ouverture et l'innovation", a déclaré Satya Nadella.

La transaction devrait être finalisée d'ici la fin de l'année. C'est le vice-président de Microsoft, Nat Friedman - qui est également le fondateur de Xamarin et un vétéran du logiciel libre - qui va assumer le rôle de PDG de GitHub.

Microsoft va placer l'un de ses vice-présidents, Nat Friedman, à la tête de GitHub, dont l'actuel directeur général Chris Wanstrath va devenir un associé technique de Microsoft. Selon le communiqué, GitHub continuera à fonctionner de façon indépendante et à être ouvert à "tous les développeurs de toutes les industries". La plateforme y héberge plusieurs de ses créations (Code visual studio, framework.NET, le gestionnaire de fichiers windows file manager, ou encore le moteur JavaScript du navigateur Edge). La plateforme actuellement utilisée par 28 millions de développeurs devrait toutefois conserver une certaine indépendance, et rester o uverte et accessible aux créateurs d'apps de tous horizons, qui pourront poursuivre leurs projets en utilisant " les langages de programmation, les outils et les systèmes d'exploitation de leur choix ".